WRC

Résumé de journée / Rallye d'Argentine

Neuville revient dans la course

Alors qu'hier soir à la même heure le rallye semblait plié tant Elfyn Evans semblait intouchable et insensible au moindre problème technique, il n'en est pas de même aujourd'hui. Le Britannique a semblé fébrile et en cruel manque de confiance avec sa machine alors Thierry Neuville est passé au travers de tous les soucis. L'écart séparant les deux hommes a fondu comme neige au soleil à l'orée de la dernière journée.

Entre des crevaisons, des têtes à queue et des problèmes de puissance moteur, Elfyn Evans n’a pas été verni aujourd’hui. Alors qu’il comptait plus d’une minute d’avance sur Thierry Neuville alors troisième du général, le pilote britannique termine la journée toujours en tête mais avec une maigre avance de 11.5 sec sur Neuville, Østberg étant désormais relégué à presque un quart d’heure suite à une perte de son diffuseur et des soucis hydrauliques sur sa Fiesta. La course est totalement relancée alors qu’il ne reste que trois spéciales à courir dimanche. Evans s’est également emmêlé les pinceaux dans ses notes qui l’ont conduit plusieurs fois à la faute sur la journée. «  J’étais un peu perdu dans les notes », confiait-il. « J’ai pris un virage trop large et j’ai crevé à l’arrière. »

Neuville quant à lui a connu une journée tranquille. Le Belge a pu pousser quand il le fallait tout en assurant le résultat le reste du temps. Son objectif n’était pas la victoire mais bien de terminer devant Ogier dans l’optique du championnat. La tâche a été rendue d’autant plus ardue qu’il a crevé dans la matinée, le privant de roue de secours pour le reste de la boucle. « Je savais que la crevaison m’était interdite », plaidait le Belge. « J’ai pu éviter les grosses pierres même s’il n’y avait souvent qu’une trajectoire propre. Nous ne nous calons pas sur Evans. Le principal objectif est de rester devant Ogier en vue du championnat.La bataille demain sera difficile mais il semble que dans ces conditions, notre voiture fonctionne bien et nous allons en profiter. Je pense que nous avons un bon rythme. Dans quelle mesure je vais prendre des risques ? Nous verrons bien…»

Articles similaires

Ott Tanak a pris l’ascendant sur Sébastien Ogier malgré plusieurs tête à queue. Il pointe désormais au troisième rang du classement général. Sébastien Ogier, quatrième du général, est complètement découragé tellement sa voiture est – selon ses dires – « inconduisible ». Le champion du monde ne parvient pas (plus) à faire prendre la mayonnaise avec sa Ford Fiesta RS WRC. Ça ne fonctionne tout simplement pas.

Jari-Matti Latvala est installé en cinquième position et a retrouvé confiance dans sa Toyota après avoir ajusté les réglages de la suspension arrière de sa monture. Le Finlandais n’a pas trop de pression puisque son plus proche poursuivant, Hayden Paddon, est à plus de trois minutes. Il a de quoi voir venir.

Kris Meeke avait été contraint à l’abandon hier après être parti en tonneau et avoir sérieusement endommagé sa Citroën C3. Le Britannique est reparti aujourd’hui en Rally 2 avec près de 55 minutes de retard. Qu’à cela ne tienne, Kris est là pour rouler, pour se montrer et pour développer la C3. Il a réalisé deux temps scratches aujourd’hui dans les deux plus gros morceaux de la journée à savoir Los Gigantes et Boca del Arroyos. Tout cela augure d’un beau potentiel pour le bolide français qui peine cependant à confirmer.

Il reste trois spéciales à courir ce dimanche dont la Power Stage qui offrira 5 points au pilote le plus rapide sur les 16,32Km de la spéciale El Condor.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page