WRC

Résumé de journée / Rallye de Finlande

Festival de finlandais en Finlande

Après quelques années en dent de scie, le rallye de Finlande revient à la tradition de la chasse gardée exclusive des pilotes nordiques. Ce sont pas moins de 4 pilotes finlandais qui occupent le top 5.

La légende du rallye de Finlande – originellement appelé Rallye des 1000 Lacs – s’est construite par la mainmise des pilotes finlandais et scandinaves sur l’épreuve. Entre la première édition en 1951 et la dernière (2016), seuls 6 pilotes non scandinaves se sont imposés. La première fois ce fut en 1990 avec Carlos Sainz, le dernier vainqueur non scandinave est Kris Meeke la saison dernière. Entre temps Didier Auriol (1), Marko Martin (1), Sébastien Loeb (3) et Sébastien Ogier (1) ont triomphé. Sur les dix dernières éditions, cinq ont été remportées par des Finlandais (Gronholm, Hirvonen et Latvala) et cinq pour les européens du sud (Loeb, Ogier et Meeke).

Mais il semblerait que cette année les Finlandais ont décidé de reprendre possession de leur bien. Ils sont sur une autre planète et sur un rythme que les « sudistes » de parviennent pas à suivre, à l’exception de Craig Breen et sa Citroën C3 qui parviennent à s’accrocher tant bien que mal mais sans pour autant représenter la moindre menace. Lappi et sa Toyota Yaris sont en train de réaliser un rallye parfait, de faire une démonstration de pilotage sans faille. Le jeune finlandais – dont c’est le quatrième départ en WRC rappelons-le – a remporté 8 spéciales sur les 12 courues aujourd’hui. Suninen (Ford Fiesta) en remporte deux, Latvala et Neuville se partagent les deux spéciales restantes.

Articles similaires

Esapekka Lappi est donc logiquement en tête de la course ce soir après cette journée marathon où il dispose d’un avantage de 4.4 sec sur Latvala et 19.0 sec sur Suninen. C’est bien évidemment un excellent résultat pour Toyota dont les voitures sont exploitées par la structure de Tommi Makkinen, basée à Jyvaskyla le centre névralgique du rallye. Autant dire que les Finlandais jouent vraiment à domicile !

L’après-midi a été cependant plus calme que la matinée, il n’y a pas d’abandon majeur à déplorer mais quelques pilotes ont perdu des plumes. Ainsi Kris Meeke s’est fait débordé par Thierry Neuville qui le distance maintenant de 9.6 sec. Le pilote Citroën a visité quelque peu les bas-côtés des routes, il a été vu à l’arrivée avec des morceaux de foin et de banderoles accrochés à la carrosserie de sa C3. Mads Østberg a également perdu du temps à cause d’un bras de suspension désaxé. Le Norvégien occupe toujours la sixième place à 5.9 sec de Haninen. Même s’il est toujours quatrième à « seulement » 33 secondes du leader et 14 secondes du podium, Craig Breen a rencontré des problèmes de frein dans l’après-midi l’empêchant de titiller les Finlandais en toute confiance.

Thierry Neuville est ce soir huitième du classement général. Son scratch lors de la dernière spéciale ne change pas beaucoup le sentiment qui se dégageait du cockpit de la Hyundai i20 WRC frappée du #5. Un sentiment d’impuissance. Thierry et Nicolas vont vite, très vite et ils le savent mais les pilotes devant eux sont encore un cran au dessus. En l’état actuel, aller plus vite serait de l’inconscience et leur ferait perdre plus qu’ils n’auraient à gagner. L’objectif est désormais de terminer la course sans encombre et d’espérer l’un ou l’autre abandon dans le chef des pilotes mieux classés qu’eux pour glaner un maximum de points en l’absence de Sébastien Ogier. La cinquième place du général est à moins de 20 secondes et s’ils parviennent à mettre le doigt sur le petit « quelque chose » qui manquent, les Belges peuvent y arriver. C’est dans les habitudes de Thierry Neuville de commencer ses rallyes en douceur puis de monter en puissance au fur et à mesure. « Demain sera un grand jour. Nous pourrions être plus rapide qu’aujourd’hui, mais je ne sais pas faire beaucoup plus. »

Ce samedi sera le théâtre d’une des plus belle spéciale du championnat, Ouninpohja. Un défi de 24,38km courue à la vitesse moyenne hallucinante de 130km/h !

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page