Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul étaient dans la course à la victoire et donc à la tête du championnat du monde pendant la première journée du rallye d'Allemagne. Mais les Dieux de la course en ont décidé autrement ce matin et ont obligé le duo belge a poser un genou à terre.

Le gros du travail était fait hier, Thierry Neuville était parvenu à maintenir la barre et à mettre Sébastien Ogier derrière lui au classement général. Cela voulait dire que le Belge pouvait prétendre seul à la tête du championnat avant le dernier sprint final avant la fin du championnat du monde des rallyes.

Mais la première spéciale du jour n’a pas été clémente avec le natif de Saint Vith. Une roue arrière gauche qui pendouille bêtement suite à un passage dans une corde où tous les pilotes sont passés sans rencontrer le moindre problème ? Le pilote se pose la question car il n’a rien senti et est dans l’expectative la plus totale. Toujours est-il que la course est terminée pour lui. Il reviendra demain en Rallye 2 pour tenter de grappiller un maximum de points à la Power Stage mais si Sébastien Ogier fait le plein de points, même en terminant troisième comme il est actuellement, la suite du championnat sera plus compliquée pour Thierry qui ne pourra qu’espérer un problème dans le chef du Français. Il ne sera plus maitre de son destin.

Mais la course continue avec un Ott Tanak particulièrement affuté qui réalise deux scratches sur les quatre spéciales de la matinée. Hänninen et Mikkelsen se partagent les deux autres, le scratch dans la spéciale de Panzerplatte et ses 42km allant pour le Finlandais. Andreas Mikkelsen réalise le meilleur temps dans la dernière spéciale de la matinée, lui permettant de reprendre un peu d’air sur Sébastien Ogier et de conforter sa deuxième place au général derrière Ott Tanak. La position de Mikkelsen empêche actuellement M-Sport de donner des consignes à ses pilotes pour jouer la carte du championnat du monde des pilotes.

SUR LE MÊME SUJET :
Tanak chez Toy

N’oublions pas que les enjeux pour M-Sport sont grands cette saison. Non seulement l’équipe de Malcolm Wilson est en passe de revenir au sommet du WRC mais surtout il y a la possibilité de faire revenir Ford en WRC avec les budgets qui vont avec. Et glaner les deux titres de champions du monde, pilote et constructeur, donnerait des arguments de poids à Wilson. Et un retour de Ford permettrait à l’équipe britannique de conserver Ogier dans ses rangs.

Les équipages rescapés vont désormais recharge leurs batteries et panser leurs plaies pendant la pause de la mi-journée avant d’attaquer la deuxième boucle à partir de 15h16.

POS # DRIVER TIME DIFF PREV DIFF 1ST
1. 2 ESTO. TÄNAK 1:49:07.5
2. 9 NORA. MIKKELSEN 1:49:30.5 +23.0 +23.0
3. 1 FRAS. OGIER 1:49:37.4 +6.9 +29.9
4. 3 GBRE. EVANS 1:50:23.8 +46.4 +1:16.3
5. 11 FINJ. HÄNNINEN 1:50:24.6 +0.8 +1:17.1
6. 8 IRLC. BREEN 1:51:11.4 +46.8 +2:03.9
7. 10 FINJ. LATVALA 1:51:18.4 +7.0 +2:10.9
8. 4 NZLH. PADDON 1:53:25.4 +2:07.0 +4:17.9

Pensez à nous suivre sur Facebook et à vous abonner à notre newsletter ! Nous sommes également sur YouYube.

Article précédentTänak reprend le contrôle, Neuville repasse Ogier !
Article suivantTanak solide leader