Le jeu des chaises musicales en vue de la saison 2018 du championnat du monde des rallyes a commencé avec le premier gros transfert du Mercato. C'est Ott Tanak qui ouvre le bal.

Tommi Makkinen avait déjà tenté de recruter le prodige estonien pour la saison 2017 mais ce dernier avait poliment refusé l’offre ne sachant pas du tout quel allait être le niveau des Yaris WRC, fraichement débarquées dans la jungle du WRC. Parallèlement à ça, le programme de Malcolm Wilson et M-Sport pour la nouvelle saison 2017 était plus prometteur. Pour l’instant la décision de Tanak fut bonne puisqu’il occupe la deuxième place du classement du championnat du monde derrière son équipier, l’inusable Sébastien Ogier pendant que l’équipe est en tête du championnat constructeur.

Mais deux victoires plus loin (soit autant que Citroën), la donne a changé et Makkinen a réattaqué ses négociations avec Ott Tanak. Celui-ci a maintenant cédé aux sirènes d’un baquet d’usine avec un financement plus solide que dans la structure M-Sport et un développement plus solide de la voiture sur la durée.

Cela va commencer à être difficile pour la structure semi privée de Malcolm Wilson qui perd un de ses pilotes, lui qui martelait qu’il faisait tout pour conserver ses pilotes. Une première défaite donc pour le Britannique qui fait tout pour pousser Ford à se réimpliquer en WRC. Mais sans pilote de pointe, l’argumentation devient difficile d’autant qu’on sait Sébastien Ogier très courtisé notamment par Citroën et Hyundai.

« C’est avec le coeur lourd que l’équipe dit au revoir à Ott qui a été un élément important des succès glanés par l’équipe cette année, regrette Wilson. Il n’y a sans doute pas eu d’autre pilote en qui j’ai placé autant de confiance – ou donné autant d’occasions – mais j’ai tout de suite reconnu son potentiel. Il a toujours été rapide. Depuis le premier jour où il a attiré mon attention, il n’y a jamais eu de doutes sur sa rapidité et ces dernières années, il a su développer un package de compétences complet. Il est un vainqueur de course et désormais un champion du monde potentiel. »

« Ce n’est pas facile de faire des adieux mais il est temps pour Ott de continuer son expérience du rallye vers d’autres cieux et je lui souhaite vraiment le meilleur pour le futur.  D’ici là il reste encore deux évènements majeurs avant la fin de saison et je sais que Ott donnera le meilleur de lui-même pour M-Sport. »

Ott Tanak fera donc équipe en 2018 avec Jari-Matti Latvala et Esapekka Lappi chez Toyota. Autant dire que Tommi Makkinen disposera d’un trio de pilotes complet mêlant expérience, rapidité et talent.

SUR LE MÊME SUJET :
Neuville, vainqueur avec la manière

Il reste désormais à voir ce que fera Sébastien Ogier, partira ? partira pas ? S’il devait quitter lui aussi M-Sport, ce serait un coup dur pour Malcolm Wilson qui connaitra alors une saison 2018 très difficile sans pilote de pointe.

Pensez à nous suivre sur Facebook et à vous abonner à notre newsletter ! Nous sommes également sur YouYube.

Article précédentUn week-end a oublier pour Movistar Yamaha !
Article suivantUsain Bolt pour lancer Hamilton vers un quatrième titre