Il restait cinq spéciales à courir ce dimanche matin pour la dernière journée du dernier rallye de cette campagne 2017 haute en couleur. Ces derniers kilomètres chronométrés peuvent toujours être piégeurs, surtout quand la pluie s'invite. Et cette année n'a pas dérogé à la règle !

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

C’est dans le dernier kilomètre de la dernière spéciale de la saison que Jari-Matti Latvala a commis une erreur éliminatoire. Le Finlandais a tourné un chouïa trop tôt dans un virage à gauche, sa Toyota a légèrement rebondi sur le petit talus de la corde qui a envoyé la Yaris vers l’extérieur du virage et donc les arbres qui s’y trouvaient. Course terminée pour lui et donc adieu au podium et cette deuxième place qu’il méritait. Sa mésaventure permettait à Ott Tanak de récupérer la deuxième marche du podium et à Hayden Paddon de monter sur le dernier accessit, lui qui était pourtant largué tout le week-end par ses équipiers. Au final la fiabilité du Néo Zélandais lui permet de signer un beau résultat.

A l’avant de la course, Thierry Neuville déroule, contrôle et assure sa quatrième victoire de la saison (après la France, l’Argentine et la Pologne). Thierry ne signe “qu’un seul” meilleur temps ce matin dans l’avant dernière spéciale mais assure l’essentiel, c’est-à-dire rejoindre l’arrivée en un seul morceau et en tête de la course. Neuville succède donc à François Duval au palmarès des vainqueurs belges en Australie.

SUSCEPTIBLE DE VOUS INTERESSER :
Evans passé par Ogier... Après l'épreuve !

Comme un baroud d’honneur pour le quintuple champion du monde qui n’a jamais été dans le coup sur ces trois derniers jours, Sébastien Ogier empoche les 5 points de la Power Stage, seul temps scratch réalisé sur ce rallye, mais le scratch qui rapporte le plus.

Thierry Neuville empoche donc la mise avec 22.5 sec d’avance sur Tanak et 59.1 sec sur Paddon. Suivent ensuite Ogier (+2:27.7), Evans (+3:05.6), Lappi (+3:49.5) et Meeke (+22:58.4). Ils sont au final 6 pilotes de la catégorie Elite à avoir rejoint l’arrivée sans encombre !

Au classement final du championnat du monde pilotes, Sébastien Ogier totalise 232 points et précède Thierry Neuville (208 pts), Ott Tanak (191 pts), Jari-Matti Latvala (136 pts) et Elfyn Evans (128 pts). Thierry Neuville termine donc pour la troisième fois de sa carrière à la place de vice-champion du monde mais pour la première fois de sa carrière il remporte plusieurs course sur la saison et a été réellement en lice pour le championnat. Nous reviendrons bientôt sur l’analyse de cette saison passionnante où nous décortiquerons les évènements qui ont émaillés cette campagne 2017 particulièrement passionnante.

PARTAGER