C'est une tradition, le début du mois de janvier voit arriver la livraison des nouvelles couleurs des acteurs du WRC. 2018 ne déroge donc pas à la règle où les équipes ont profité du salon Autoworld pour présenter les livrées que leurs bolides arboreront tout au long de la saison.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Honneur au champion en titre et donc à M-Sport. L’équipe de Malcolm à le vent en poupe depuis maintenant 12 mois. Le manager britannique a réussi à embaucher Sébastien Ogier fin 2016, son équipe et son pilote ont remporté les deux titres, pilotes et constructeurs 2017. Malcolm a de plus réussi le tour de force non seulement de conserver Sébastien Ogier au volant de ses voitures mais en plus il a convaincu Ford de s’investir à nouveau dans la discipline reine du rallye mondial. Autant dire qu’à l’orée de cette nouvelle saison, les troupes de Wilson font office d’archi favoris à leur succession.

© : Hyundai Motorsport GmbH

Hyundai offre également une livrée revissée par rapport au cru 2017 mais les ambitions de la marque coréenne sont toujours les mêmes, les deux titres mondiaux. Le double échec de la saison 2017 a permis à Hyundai et Thierry Neuville d’apprendre et de gagner en expérience. Il est « facile » de gagner un rallye mais il est très complexe de remporter un championnat. Ogier et M-Sport ont déjà remporté des championnats dans le passé, Hyundai et Neuville, aucun. L’expérience et l’endurance ont payé l’année dernière et l’ensemble de l’équipe Hyundai ne se laissera plus attraper. De plus le line-up de l’équipe est extrêmement séduisant avec en première ligne un Neuville particulièrement affûté et un Mikkelsen revanchard. Tout ça nous promet de belles batailles !

Toyota a offert une très belle campagne 2017 pour un retour aux affaires en WRC. Avec 2 victoires au compteur en Suède et en Finlande, l’équipe de Tommi Makkinen n’a pas à rougir de ses performances. Le trio de pilotes composé de l’expérimenté Latvala, du redoutable Tanak et du diamant brut Lappi promet également d’épiques batailles sur les routes du championnat du monde.

Et pour finir Citroën. On sait la C3 WRC rapide et bien née mais le développement et l’exploitation au long de la saison 2017 ont été quelque hasardeux. Les tâtonnements sont désormais terminés et une ligne claire a été tracée pour atteindre l’objectif final. Gageons que Kris Meeke saura retrouver sa verve de la saison 2016 pour aller titiller les avants-postes. Le retour de Sébastien Loeb, pigiste de luxe, saura à coup sur motiver les troupes de l’équipe française pour redorer un blason quelque peu terni ces dernières années.

Comme vous l’aurez compris, nous avons hâte que les batailles reprennent le long des spéciales tracées aux quatre coins du monde ! Vivement le Monte Carlo !