WRC

La glace glisse

Ce jeudi soir avaient lieu les deux premières spéciales du rallye de Monte Carlo. Les conditions météo sont clémentes et relativement douces mais la montagne est toujours piégeuse. Ces deux premiers chronos de la saison nous l'ont prouvés.

Thierry Neuville a une motivation décuplée par son échec dans la course au titre mondial il y a 3 mois. C’est donc remonté à bloc qu’il aborde ce rallye de Monte Carlo pour prendre de gros points qui vaudront chers en fin de saison. Il a d’ailleurs montré les crocs hier lors du shakedown en s’adjugeant le meilleur temps.

Les deux spéciales prévues pour ce soir sont déjà deux gros morceaux à manger de 36Km puis 25Km. Un bel apéritif pour une belle édition du Monte Carlo. Les ouvreurs ont d’ores-et-déjà repéré les pièges de ces deux spéciales. Des plaques de verglas sont présentes ainsi que quelques blocs de neige. Rien de bien méchant mais très piégeur quand même.

Articles similaires

En tant que champion du monde en titre, c’est Sébastien Ogier qui ouvre le bal. Et le pilote français n’a pas été déçu ! Il y a effectivement de beaux tronçons extrêmement glissants. La Ford Fiesta s’est retrouvée à plusieurs reprises presque au ralenti tant la route était glissante par endroits. Ogier est d’ailleurs parti en tête à queue, heureusement sans conséquences pour la voiture.

Latvala et Evans ont tous les deux crevé – à deux reprises pour le Finlandais – et perdent donc de précieuses minutes. Les deux Citroën C3 WRC de Craig Breen et Kris Meeke se sont retrouvées chacune dans un fossé. Les conséquences ne sont pas trop graves pour les pilotes qui ne perdent « que » quelques dizaines de secondes.

Mais la plus grosse déconvenue vient de Thierry Neuville qui a manqué un freinage. « En tirant le frein à main, les quatre roues se sont bloquées et je suis sorti de la route, a-t-il précisé à l’arrivée de l’ES1. Il n’y avait que quelques spectateurs dans cette zone, et on a mis du temps à reprendre la route. Cela fait partie du jeu. » Le pilote Hyundai perd plus de 4 minutes dans l’histoire et se retrouve déjà dans la position du chasseur qui doit cravacher pour rester dans le coup. L’erreur n’est donc déjà plus permise.

Ogier prend donc la tête de la course à l’issue de la première spéciale avec 7.7 secondes d’avance sur Andreas Mikkelsen, 19.4 sec sur Lappi, 19.7 sec sur Sordo, 24.6 sec sur Breen, 37.9 sec sur Tanak et 48.9 sec sur Latvala. Thierry Neuville se retrouve donc seizième à 4:16.8.

C’est sur la défensive que les concurrents ont abordé la deuxième et dernière spéciale du jour. Les péripéties du premier passage en ont refroidi plus d’un. Sébastien Ogier signe un deuxième temps scratch et devance Thierry Neuville de 1.4 sec. Ott Tanak sur sa Toyota Yaris est troisième à 4.5 sec de son ancien équipier, Dani Sordo pointe à 5.9 sec et Jari-Matti Latvala termine la spéciale à 6.5 sec du leader. Pas d’évènements marquants lors de ce passage. Quand on disait que les pilotes étaient refroidis !

Au général, Sébastien Ogier caracole en tête avec 17.3 sec d’avance sur Andreas Mikkelsen. Dani Sordo suit à 25.6 sec devant Lappi (+37.4 sec), Tanak (+42.4 sec), Latvala (+55.4 sec), Breen (+1:02.3), Bouffier (+1:51.0) et Meeke (+2:12.7). Thierry Neuville gagne deux places pour se positionner au quatorzième rang à 4:18.2.

La tâche sera donc ardue dès demain où il faudra tout d’abord rester sur la route, ne pas commettre d’erreur et remonter au classement.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page