Après les premières déconvenues des premières spéciales du rallye de Monte Carlo et les énormes écarts déjà creusés, le plus dur restait à venir pour Sébastien Ogier : tenir la barre. Mission accomplie mais il s'en est fallu de peu.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Cette saison 2018 sera dense et intense et ces deux derniers jours nous le confirment. Certes Sébastien Ogier est en tête du Rallye de Monte Carlo, certes le champion du monde contrôle la situation mais le pilote français a fait sa deuxième erreur en deux jours de course. Hier une plaque de verglas surprenait la Ford Fiesta et la faisait partir en tête à queue et aujourd’hui c’est une belle glissade dans l’avant-dernière spéciale qui envoyait le bolide frappé du #1 dans un fossé faisant perdre à son pilote près de 30 secondes. L’avance de 40 secondes qu’Ogier s’était construite sur Tanak fondait pour se stabiliser aux alentours des 14 secondes.

« C’était une journée difficile », confiait le leader. « Mais nous sommes là et toujours en tête. Bien sûr, cela aurait été mieux sans le tête-à-queue. Nous aurions une minute d’avance. Nous devrons être meilleurs demain. »

Ott Tanak termine la journée en deuxième position sur sa Toyota alors qu’il ne se sentait pas en parfaite confiance sur les routes détrempées. Cela ne l’a pas empêché de mettre constamment la pression sur le pilote Ford et d’être une menace pour son adversaire. Il réalise deux scratches sur la journée.

SUSCEPTIBLE DE VOUS INTERESSER :
Evans passé par Ogier... Après l'épreuve !

Dani Sordo, qui a un temps occupé la deuxième place suite au retrait d’Andreas Mikkelsen à cause d’un alternateur défectueux, a rétrogradé au troisième rang à 59.7 sec de Tanak. Un mauvais choix de pneus a handicapé la bonne marche de l’Espagnol. Le top 5 est complété par les deux autres Toyota, Esapekka Lappi – à 10.2 sec de Sordo – devançant Jari-Matti Latvala de seulement 0.2 sec. La compétition est serrée chez les Finlandais !

Kris Meeke se retrouve quelque peu esseulé au sixième rang. Il concède 1’35”4 de retard à Latvala et précède les deux autres Ford Fiesta M-Sport de Bouffier et Evans. Le pilote Citroën sait qu’il ne saura pas revenir à la régulière sur ses adversaires et compte donc sur les faits de course pour remonter au classement.

N’ayant plus rien à perdre, Thierry Neuville fait sa route tant bien que mal. Le pilote belge est remonté en neuvième position et a repris sur la journée 18 secondes à Ogier malgré une crevaison dans la matinée. L’objectif est de ramener la voiture à la maison et de marquer de gros points lors la Power Stage.

PARTAGER