Il était indiqué que le rallye du Mexique serait tout sauf tranquille ! Sébastien Loeb s'est emparé de la tête de la course dès la première spéciale de la matinée pour la conserver jusqu'au retour à l'assistance. Mais le deuxième passage en a décidé autrement...

Guanajuatito. Jean qui rit, Jean qui pleure. Ce matin Sébastien Loeb a assumé ses adversaires en signant le meilleur temps et en s’adjugeant la tête de la course. Le roublard vétéran allait tenir la dragée haute à tous les gamins du WRC l’espace de trois spéciales pour revenir à l’assistance de la mi-journée avec une avance de 2.9 sec sur Dani Sordo et 15.5 sec sur Kris Meeke.

Mais Guanajuatito aura joué un mauvais tour aux deux premiers pilotes du classement général lors du deuxième passage. Même pierre, même verdict. Crevaison pour la Citroën et la Hyundai. 2 minutes 23 de perdues pour le Français, 30 secondes pour l’Espagnol. Résultat Sordo est relégué en troisième position à 17.4 sec du nouveau leader. Loeb, quant à lui, échoue en cinquième position à 2:08.2.

« Il y avait une pierre au début de la spéciale. Le pneu a crevé puis s’est délaminé jusqu’à la fin de la spéciale », a déclaré Sordo à l’arrivée de la spéciale. Loeb, toujours dans son style si caractéristique : « Il y avait une pierre sur la trajectoire, rien de bien méchant. Je ne pensais pas avoir crevé mais c’était bien le cas. »

Et le nouveau leader de la course n’est autre que ce diable de Sébastien Ogier. Le Gapençais est toujours prêt à saisir la moindre opportunité et il le prouve une fois encore. Même s’il ne parvient pas à jouer la victoire à la régulière, il est présent, prêt à bondir sur les erreurs de ses adversaires. Il est désormais sur orbite et vient de signer trois scratches d’affilés dans la deuxième boucle de la journée.

Thierry Neuville continue ses galères. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! Trois spéciales, trois erreurs, trois talus heurtés. L’adhérence de la Hyundai n’est que l’ombre d’elle-même et malgré des changements de réglages au niveau du différentiel, ça n’y change rien. Après trois spéciales dans la boucle de l’après-midi, il est désormais en sixième position à 4 minutes 44 de Sébastien Ogier et 2 minutes 27 de Sébastien Loeb.

Il reste encore trois spéciales à parcourir pour boucler la journée mais ce sont des spéciales show. Le genre de spéciales où il n’y a pas grand chose à gagner mais beaucoup à perdre.