WRC

Tanak domine

Avec 5 scratch en 7 spéciales, Ott Tanak confirme. Il est le patron de ce rallye d'Argentine. Seuls Thierry Neuville et, dans une moindre mesure, Dani Sordo parviennent à tenir bon derrière l'Estonien.

L’ogre Tanak dévore tout sur son passage en Argentine. Cinq des sept spéciales de ce samedi sont tombées dans l’escarcelles du pilote Toyota. L’Estonien augmente son avance au général de 22.7 sec à 46.5 sec ce soir sur le deuxième du classement général. Celui-ci a également changé. Ce matin, Kris Meeke occupait le deuxième rang mais la mécanique en a décidé ainsi en fin de journée, la journée s’est terminée plus tôt que prévu pour le Britannique. Il en fut de même pour son équipier Craig Breen. L’Irlandais avait dû céder son baquet à Sébastien Loeb lors des deux derniers rallyes mais son retour aux affaires n’est pas le plus calme qui soit. Non seulement le pilote Citroën n’est jamais parvenu à se sentir en confiance lors de ce rallye mais en plus un tonneau en matinée a mis un terme à sa course. L’arceau de sécurité étant endommagé sur la C3 WRC, sa course est définitivement terminée.

Thierry Neuville a bien sorti son épingle du jeu. Le Belge est progressivement remonté au classement général avec de bons chronos lui permettant de dépasser Kris Meeke en fin de matinée. Le pilote Huyndai retrouve ses sensations et sa confiance dans sa monture même s’il reste encore un pallier à franchir pour jouer jeu égal avec Tanak. Le plus important est néanmoins de marquer un maximum de point dans l’optique du championnat. En effet, son adversaire direct dans la course au titre est actuellement quatrième du classement général avec près de eux minutes de retard. Sébastien Ogier ne parvient pas à suivre le rythme des meilleurs. Non seulement le fait de balayer la route lui pose problème mais il a en plus de cela perdu près d’une minute dans le brouillard de la matinée en adoptant un pilotage trop prudent selon ses propres dires.

Articles similaires

Dani Sordo a, tout comme Neuville, remporté une spéciale – la dernière du jour. L’Espagnol tient bon la barre en occupant la troisième marche du podium provisoire. Jamais dans le rythme, Dani est pourtant présent grâce à une régularité jusqu’à présent exemplaire.

Il reste désormais trois spéciales à disputer, dont la mythique El Condor théâtre de la Power Stage, avant de pouvoir boire le champagne. Ott Tanak est tout proche de décrocher sa première victoire pour Toyota.

1. 8 ESTO. TÄNAK 2:58:33.9
2. 5 BELT. NEUVILLE 2:59:20.4 +46.5 +46.5
3. 6 ESPD. SORDO 2:59:42.1 +21.7 +1:08.2
4. 1 FRAS. OGIER 3:00:32.9 +50.8 +1:59.0
5. 4 NORA. MIKKELSEN 3:00:47.7 +14.8 +2:13.8
6. 9 FINE. LAPPI 3:01:16.8 +29.1 +2:42.9
7. 2 GBRE. EVANS 3:01:23.0 +6.2 +2:49.1
8. 10 GBRK. MEEKE 3:01:54.3 +31.3 +3:20.4
9. 3 FINT. SUNINEN 3:02:51.5 +57.2 +4:17.6
10. 35 FINK. ROVANPERÄ 3:09:24.1 +6:32.6 +10:50.2

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page