Débarrassé de ses principaux adversaires, Thierry Neuville est un leader confortable de ce rallye du Portugal. La physionomie du championnat du monde pourrait se retrouver chamboulée dès demain midi.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Après Tanak, Ogier, Latvala et Paddon hier, c’est Kris Meeke qui a jeté l’éponge aujourd’hui. Le pilote Citroën est sorti totalement indemne d’une sortie de route qui aurait pu avoir de très graves conséquences pour le pilote. En abordant un gauche assez rapide, Meeke a manqué la corde et est sorti de la route. Manque de chance pour lui, il était dans une partie boisée et la C3 WRC est arrivée sur le flanc pour se fracasser dans un arbre au niveau du pare-brise. Les photos de la bête détruite font froid dans le dos et on imagine aisément les conséquences dramatiques pour la santé voire même la vie du pilote si cet accident était arrivé quelques années plus tôt.

© WRC.com

Après un passage à l’hôpital, Kris Meeke a reçu le feu vert des médecins pour sortir. Il va être temps pour lui et son équipe de faire un sérieux bilan de ce début de saison catastrophique pour le constructeur français et une campagne 2017 relativement moyenne. La C3 WRC est une voiture qui est bien née – les performances de Sébastien Loeb l’ont prouvé récemment – mais le carrossier de Citroën a beaucoup trop de travail dans une équipe qui ne vise rien d’autre que le titre mondial. Une sérieuse remise en question est nécessaire. Et vite…

Du côté de Hyundai, Thierry Neuville peut voir les derniers kilomètres avec sérénité et pourra se permettre de gérer son avance et jouer la sécurité pour assurer une victoire qui lui permettra de reprendre la tête du championnat du monde. Le Belge termine la journée avec une avance de 39.8 sec sur Elfyn Evans et 57.2 sec sur Sordo.

Les conditions de ce samedi étaient beaucoup plus faciles pour Neuville aujourd’hui et le pilote Hyundai a joué les bonnes cartes. La boucle de vendredi après-midi a été une boucle noir-jaune-rouge, ce samedi a été plus calme. Neuville ne remporte qu’une seule spéciale, mais il y fait le break. Il a économisé ses pneus lors des spéciales précédentes et arrivé au départ de Amarante – la spéciale la plus longue du rallye avec plus de 37 Km – la Hyundai i20 WRC a sorti la grosse attaque en reprenant plus de 17 sec à son plus proche adversaire au classement général. Et lors du deuxième passage dans la même spéciale – remportée par Ogier cette fois-ci – il colle 12 secondes supplémentaires à Evans. La messe est dite.

« J’étais à l’aise au volant, surtout sur cette longue spéciale », confiait-il, satisfait de son panachage entre tendres et durs pour affronter les conditions humides en fin de journée. « J’ai essayé de faire la différence. Les deux fois, ça a marché. Le week-end n’est pas encore fini, mais les choses se présentent bien. »

Il ne reste « plus que » 51,53 Km à parcourir ce matin dans 5 spéciales dont deux passages dans la mythique spéciale de Fafe et son célèbre jump. Le deuxième passage fera office de Power Stage. Le spectacle est garanti !

1.5BELT. NEUVILLE3:16:30.0
2.2GBRE. EVANS3:17:09.8+39.8+39.8
3.16ESPD. SORDO3:17:27.2+17.4+57.2
4.3FINT. SUNINEN3:17:31.9+4.7+1:01.9
5.9FINE. LAPPI3:17:43.0+11.1+1:13.0
6.12NORM. OSTBERG3:19:44.1+2:01.1+3:14.1
7.11IRLC. BREEN3:21:23.1+1:39.0+4:53.1
8.31SWEP. TIDEMAND3:29:22.7+7:59.6+12:52.7
9.37POLL. PIENIAZEK3:30:42.1+1:19.4+14:12.1
10.42FRAS. LEFEBVRE3:31:30.4+48.3+15:00.4