D'ici 2025, Volvo devrait utiliser 25% de plastique recyclé à bord de chacun de ses nouveaux modèles.

Décidément, Volvo n’arrête pas les annonces. Après son objectif de réduire à néant le nombre de décès à bord de ses voitures d’ici 2020, le constructeur confirme son ambition d’intégrer 25% de plastiques recyclés à bord de tous ses nouveaux modèles d’ici 2025.

Pour prouver la viabilité de son ambition, le constructeur suédois a dévoilé une version spéciale de son SUV XC60 hybride rechargeable T8, en tous points identique en apparence au modèle existant, mais dont plusieurs composants en plastique ont été remplacés par des équivalents en matériaux recyclés.

L’intérieur spécial du XC60 se dote d’un tunnel central en fibres renouvelables et plastiques issus de cordages marins et de filets de pêche usagés. Au sol, la moquette contient des fibres fabriquées à partir de bouteilles en polytéréphtalate d’éthylène (PET) et d’un mélange de cotons recyclés récupérés sur les chutes de fabricants de vêtements. De plus, les sièges intègrent des fibres en PET issues de bouteilles en plastique. Enfin, les sièges de vieux modèles Volvo ont été utilisés pour produire le matériau insonorisant logé sous le capot.

En 2017, l’entreprise a annoncé une initiative pionnière dans l’industrie : son engagement à électrifier toutes les nouvelles Volvo lancées après 2019. Le mois dernier, Volvo a renforcé cette stratégie en déclarant son objectif de porter à 50 % la part de ses ventes mondiales de véhicules 100 % électriques d’ici 2025.

Sur le plan opérationnel, Volvo souhaite rendre ses activités climatiquement neutres pour 2025. En janvier 2018, l’usine de moteurs de Skövde, en Suède, est devenue sa première unité climatiquement neutre.