L'Union Européenne a ouvert une nouvelle enquête concernant une possible entente conclue entre BMW, Daimler et Volkswagen.

Trois années après l’éclatement du scandale du Dieselgate, qui a poussé l’industrie automobile à se remettre complètement en question, l’Union Européenne a maintenant BMW, Daimler et Volkswagen dans le collimateur.

En effet, suite à des bruits de couloir évoquant une entente conclue entre ces trois constructeurs, visant à ne pas se faire concurrence sur les technologies de réduction d’émissions polluantes, la commission a décidé de lancer une enquête.

A en croire la presse allemande, le constructeur a la base de ce cartel serait Daimler (Mercedes). Pour rappel, ces derniers sont interdits dans l’Union Européenne, car ils nuisent à la concurrence et aux consommateurs.

Si les faits s’avèrent être exacts, les trois constructeurs pourront écoper de lourdes amendes. Dans un cas similaire, impliquant des constructeurs de poids-lourds, qui s’étaient entendus sur le prix de vente de leurs véhicules, une amende de 2,93 milliards d’euros avait été dressée.

Affaire à suivre.