Le gendarme boursier américain vient d'entamer des poursuites à l'égard d'Elon Musk, le patron de Tesla (entre autres), pour avoir trompé ses investisseurs suite à la publication d'un Tweet.

Un tweet publié en août dernier par Elon Musk pourrait lui couter très cher. En effet, il y a quelques semaines, l’homme d’affaires avait fait part de sa quasi certitude de pouvoir retirer Tesla de la bourse à un montant de 420 dollars l’action.

A cet effet, la SEC, le gendarme de la bourse américaine, a entamé des poursuites à son encontre. La SEC demande en effet une interdiction pour Elon Musk, de diriger une entreprise cotée en bourse. Suite à cette annonce, le cours du titre Tesla a chuté de 13,5% à New-York, malgré le démenti de l’intéressé.

Peu de temps après la publication du tweet, l’action a grimpé jusqu’à 379,59 dollars. Au prix de 420 dollars l’action, le titre aurait été valorisé à quelques 71 milliards de dollars.