Cette année, la BMW Drving Experience fête ses 20 années d’existence en Belgique. L’occasion pour nous de découvrir ce concept très intéressant.

En tant que conducteur d’une sportive ou qu’utilisateur d’une voiture dans le cadre d’un usage quotidien, il est très important de bénéficier d’un maximum de connaissances et de maîtrise. Ensemble, ces deux qualités permettent d’accroître le plaisir au volant, et, par extension, d’améliorer considérablement sa propre sécurité et celle des autres.

En novembre 1988, BMW BeLux inaugurait sa piste de conduite modulable, dédiée à la maîtrise de véhicules sur sol humide. Basée à Rotselaar, cette piste est partagée avec une auto-école (de façon à améliorer le rendement de l’infrastructure). Baptisé “BMW Driving Experience”, ce concept vise à inculquer, voire à renforcer, des notions de pilotage offensif et défensif. De cette manière, trois niveaux de formations sont proposés :

BMW Advanced Training

Lors de cette formation (ouverte également aux personnes ne possédant pas de BMW), que nous avons eu l’occasion de découvrir dans une version légèrement accélérée, vous apprendrez, au travers d’une “leçon” théorique, les rudiments d’une bonne conduite : la position de conduite, la façon d’utiliser son regard, ainsi que quelques notions de physique.

S’en suivront plusieurs heures de roulage, à bord de BMW 120i chaussées de pneus semi-slick à l’arrière. Avec une piste constamment arrosée et des pneus à faible adhérence sur ce type de revêtement, les “One” sont encore plus baladeuses du train arrière que les plus puissantes supercars. De cette manière, il est “aisé” de réaliser des glisses sans avoir à rouler trop vite. Le premier exercice, de freinage d’urgence, aide à mieux cerner le travail de l’ABS. Il faut réaliser une série de freinages d’urgence, suivis d’évitements. Ce premier exercice met également en avant l’importance du regard dans la conduite. Nous nous rappelons encore des répétitions du moniteur : “Fixez du regard la solution, pas le problème !”.

Vient ensuite l’exercice le plus excitant. Le temps de faire un petit pit-stop aux sanitaires et de manger un bout, nous repartons dans les 120d pour entamer la glisse contrôlée autour d’une rotonde. Avec les semi-slicks à l’arrière, une petite accélération sèche permet de mettre en travers la compacte. Reste ensuite à doser correctement la pédale de droite et à maîtriser le contre-braquage. En bonus, l’importateur BMW BeLux avait affrété, pour nous, la toute nouvelle BMW M2 Competition. Avec ses 410 chevaux envoyés sur les roues arrière, ici, pas besoin de pneus de course pour glisser.

La dernière “épreuve” est une session de circuit, alliant freinages sur sol mouillé, prises de trajectoires et glisse. Enfin, retour en salle de conférence pour un petit débriefing avec les moniteurs.

BMW Performance Training

Ce stage vient en complément de l’Advanced Training. On y affûte ses réflexes en situation d’urgence, mais dans des conditions plus réalistes. Entendez par là : à des vitesses plus élevées. Le programme se constitue donc de freinages et de manoeuvres d’évitement, de reconnaissances de points de freinage, d’une sensibilisation aux distances de sécurité et autres.

Naturellement, il faut avoir participé au stage de base pour pouvoir y prendre part.

BMW M Training Experience

Uniquement réservé aux détenteurs d’une “BMW M”, ce stage a pour vocation de dévoiler tout le potentiel du véhicule personnel du participant. Entre autres, ce dernier apprendra à réagir en urgence à des vitesses élevées, à éviter des obstacles, ainsi qu’à drifter.

En conclusion, nous pouvons dire que ces formations n’ont pas pour unique vocation que d’apprendre à se faire plaisir au volant. Si ce point est de toute façon satisfait, le stagiaire en sortira bien plus apte à faire face aux imprévus, pouvant arriver à n’importe quel instant sur une route ouverte.

Merci à BMW BeLux pour l’invitation à cette sympathique initiation.