Lancé en 2014, le BMW X4 n’aura pas attendu longtemps avant de prendre sa retraite. Sans même lui avoir appliqué un facelift, le constructeur bavarois a directement concentré ses recherches sur une toute nouvelle génération.

2018 fut une année très chargée pour beaucoup de constructeurs. BMW n’a pas échappé à la règle, avec le renouvellement d’une bonne partie de sa gamme. Série 3, X5, X7, Série 8, X4, …

En pleine refonte stylistique, BMW nous a ainsi dévoilé un X4 complètement revu. Nous notons l’adoption d’un nouveau design, mieux proportionné et plus dynamique. En parallèle, le SUV coupé évolue de 8 centimètres sur sa longueur (4,75m) et de 4 cm en largeur. Ces augmentations profitent directement aux occupants, surtout à l’arrière, qui bénéficient de plus d’espace au niveau des genoux. Malgré la ligne coupée, les passagers doivent également moins se courber que dans la première génération. Face à cette dernière, le coffre gagne 25 litres, pour un volume total de 525 litres.

La bonne nouvelle, c’est que malgré l’évolution constante de ses modèles en terme de taille, BMW parvient à les alléger. C’est d’ailleurs à nouveau le cas pour ce X4 “2”, qui affiche un gain moyen (pouvant varier en fonction des motorisations) de 50 kg face à son prédécesseur.

Nonobstant le fait que le plaisir de conduite soit le slogan de la marque, le SUV Coupé nous étonne par son dynamisme. Face à la concurrence, à ce niveau, il n’y a pas photo ! Les prises de roulis sont maîtrisées et la direction est toujours incisive et précise. Nous sommes bel et bien à bord d’une BMW, cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Dans sa version 20i, le quatre cylindres turbo essence 2.0l de 184 chevaux parvient aisément à procurer du plaisir, tant par ses accélérations que sa sonorité plutôt sympathique. Pour l’ensemble des motorisations, la puissance est gérée par l’excellente boîte ZF à huit rapports. Cette dernière s’adapte parfaitement à tous les types de conduite et confère au véhicule un confort d’utilisation de haut vol. Parmi les autres motorisations, nous retrouvons les versions 20d, 25d et 30d, développant respectivement 190, 231 et 265 chevaux pour le 30d, troquant un quatre pour un six-cylindres 3.0l.

A noter que dans un futur relativement proche, BMW dévoilera la toute première variante “M” de son X4. Il sera animé par une version mise à jour du bloc équipant les M3 et M4 actuelles.

Mais bref, revenons-en à nos moutons ! A son bord, le X4 change radicalement par rapport à la version 2014. A cet effet, nous retrouvons un aménagement fortement similaire à celui de la Série 5 G30. La planche de bord accueille l’habituel système multimédia, désormais tactile dans sa version Pro. La connectivité est également fortement exploitée avec un accès internet à bord, l’intégration sans-fil d’Apple Carplay/Android Auto, ou encore l’application BMW Remote, qui permet de programmer le GPS ou la clim, par exemple. Toutefois, pour profiter de ces quelques fonctions, il faudra mettre la main au portefeuille.

En dehors de cela, la finition est exemplaire, au même titre que la qualité des matériaux utilisés. Les sièges offrent un très bon maintien et une multitude de réglages; de quoi satisfaire les plus difficiles à ce sujet.

Question tarif, l’offre débute à partir de 49.300 €. En optant pour une version M Sport ou X Line, le prix grimpera rapidement, comme d’habitude chez les allemands. A titre d’exemple, pour notre modèle d’essai, étant équipé de la finition X Line, du pack business/confort et de quelques autres options, il faudra débourser environ 65.500 €.

Et si…

L’arrivée de ce X4 arrivait à pic pour se remettre au goût du jour face à ses concurrents ? Quoi qu’il en soit, BMW est parvenu à améliorer de manière drastique son confort, tout en optimisant son caractère sportif et son poids sur la balance.