A son lancement, en 2014, le Porsche Macan n’utilisait que des blocs à six cylindres de 3.0l de cylindrée. Cependant, le constructeur a décidé de proposer une version animée par un quatre cylindres 2.0l de 245 chevaux afin de séduire les parcs fleet. La question est donc de savoir si nous avons bel et bien affaire à une Porsche !

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

Lancé en 2014 pour venir proposer une alternative plus compacte et plus abordable que le Cayenne, c’est tout naturellement que le Macan s’est offert une petite cure de rajeunissement, en 2018. Si cette dernière n’apporte pas réellement de révolutions, quelques améliorations visuelles et techniques sont toutefois au rendez-vous.

Vu de l’extérieur, le premier signe distinctif n’est autre que la nouvelle signature lumineuse arrière, utilisant une bande LED “3D” ceinturant l’arrière, à l’instar des nouvelles 911, Panamera et Cayenne. Notons également l’adoption de feux LED à l’avant dans la dotation de série. La phase 1 était en effet vendue d’origine avec des ampoules halogène, pas vraiment “sexy” pour un véhicule de cette gamme.

En parallèle à ces quelques détails, Porsche a réalisé de nouvelles optimisations sur le châssis de son best-seller, de façon à le rendre encore plus polyvalent et sportif qu’auparavant.

A son bord, en attendant la prochaine génération, le SUV reçoit le dernier système multimédia de la marque, ainsi que de nouvelles ouïes d’aération. Chaque Macan est désormais équipé d’un module Connect Plus qui permet au véhicule d’être totalement connecté, de série. Il est ainsi possible de le lier à une application pour smartphone, de façon à toujours garder un oeil sur son statut (échéances d’entretien, verrouillage des portes, …)

Pour finir sur les nouveautés à l’intérieur, il est désormais possible d’opter pour le volant Sport GT, directement issu de la 911. En équipant le Macan du Pack Sport Chrono, le volant se dote d’un bouton permettant de naviguer facilement entre les modes de conduite proposés (sport, individual, …).

Les présentations étant faites, nous vous proposons d’embarquer avec nous à son bord pour une petite virée.

Trônant sur le parking de l’importateur, il ne nous aura pas fallu bien longtemps pour localiser “notre” Macan de la semaine, qui arbore la nouvelle peinture “Mamba Green Metallic”. Avec l’absence de tout logo concernant la motorisation, impossible de dire qu’il s’agit de la version d’entrée de gamme animée par un “petit”’ quatre pattes. Comme les version S et GTS, quatre sorties d’échappements sont visibles à l’arrière. Il faudra attendre de le démarrer pour constater la différence de sonorité entre le L4 TFSI et le V6, issu de l’Audi S4.

A son bord, il est impossible d’émettre le moindre avis négatif, tant la qualité de finition et les matériaux utilisés respirent la qualité, d’autant plus que notre modèle d’essai embarque une très grosse partie des options de confort. Entendez par là le cuir étendu, les sièges confort et le volant + ciel de toit en alcantara. L’arrivée du nouveau système multimédia lui permet de venir se remettre au niveau de ses concurrents, qui étaient tous plus évolués sur ce point.

Sans vous le cacher, au départ des locaux de l’importateur, nous partions avec une appréhension à l’idée de découvrir un Macan animé par un quatre cylindres. Toutefois, après une dizaine de kilomètres, nos doutes se sont envolés. Sans se mouvoir avec la bande son du V6, ce Macan “sans rien, pas S ou GTS” séduit par son confort, tant au niveau de la conduite que de l’insonorisation. Se déplacer à son bord en est presque reposant, grâce à des sièges très confortables et à un amortissement digne des limousines les plus récentes. Assez impressionnant pour un modèle d’entrée de gamme !

En conduite musclée, on observe des prises de roulis minimes pour un SUV. C’est assez bluffant, surtout en se rappelant que la plateforme est partagée avec l’Audi Q5, se trouvant à des années lumière du Macan en terme de dynamisme. Si les 245 chevaux permettent de compter sur des reprises rapides et linéaires, n’espérez toutefois pas retrouver un agrément aussi envoûtant que sur les versions supérieures.

Comme d’habitude chez Porsche, la boîte PDK est calibrée aux petits oignons avec le moteur pour offrir une réactivité déconcertante. A croire que cette boîte est capable de lire dans les pensées du conducteur ! Néanmoins, ses presque 1,9 tonne sur la balance et le manque de sensations fournies par le moteur auront tendance à estomper son caractère dynamique, surtout face à une concurrence s’alignant avec des SUV moins lourds et mieux garnis en motorisations à quatre et six cylindres essence/diesel. Mention spéciale aux BMW X4, Alfa Romeo Stelvio et un certain Mercedes-Benz GLC.

En équipant le SUV du pack Sport Chrono, le 0 à 100 km/h est abattu en 6,5 secondes, avec une vitesse de pointe limitée électroniquement à 225 km/h. En optant pour le Macan S V6, la puissance passe à 354 équidés et l’exercice du 0 à 100 km/h est bouclé en 5,1 secondes, le tout avec une consommation légèrement supérieure et des émissions de CO2 annoncées à 204 g/km, contre 185 g/km pour le quatre cylindres.

Avec un prix de base fixé à 62.194 €, le nouveau Macan voit son prix grimper d’environ 5000 € en Belgique par rapport à la première phase. Il est toutefois utile de rappeler, qu’en contrepartie, il reçoit quelques options dans sa dotation de série, comme les feux LED avant/arrière, ou encore le système Porsche Connect. En équipant le SUV d’une manière identique à celle de notre modèle d’essai, il est très facile de dépasser la barre des 100.000 €. Notre Macan de la semaine chiffre ainsi à 110.000 €, mais il peut se targuer d’embarquer la quasi totalité des options disponibles chez Porsche, ce qui n’est pas peu dire.

Et si…

Ce Macan d’entrée de gamme permettait de retrouver l’ADN d’une Porsche tout en permettant aux clients fleet de ne pas se faire sabrer par les diverses taxes inhérentes à l’utilisation d’un plus gros moteur ?