BMW vient de dévoiler sa toute nouvelle Série 1, plus connectée et plus spacieuse que jamais.

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

Le segment des compactes a connu de grandes évolutions ces dernières années. La BMW Série 1 de seconde génération, lancée en 2011, devenait donc un peu vieille. Le constructeur bavarois vient de dévoiler la nouvelle génération de son modèle d’entrée de gamme.

D’un point de vue technique, le premier gros changement concerne la transmission, désormais installée sur les roues avant, suite à la récupération de la plateforme de la Série 2 Active Tourer. BMW a justifié ce changement majeur pour se remettre au niveau de ses concurrentes, toutes en traction et à moteur transversal. Grâce à cette nouvelle architecture, le constructeur nous affiche une nouvelle Série 1 beaucoup plus pratique et d’apparence plus imposante, sans pour autant avoir dû allonger et élargir considérablement ses dimensions.

Les passagers arrière gagnent ainsi 33mm au niveau des jambes, pour 42mm à l’avant. Le coffre, de son côté, voit son volume arriver à 380 litres, contre 360 pour la Série 1 F20. Enfin, la version trois portes n’a pas été reconduite, au profit de la cinq portes.

D’un point de vue esthétique, la nouvelle « One » vient se calquer sur les derniers modèles de la marque. La face avant se caractérise désormais par une nouvelle calandre, plus haute, par des feux complètement repensés, ainsi que par un bouclier plus agressif. De profil, la ligne, plus arrondie, lui confère un look plus « premium ».

 

A son bord, nous retrouvons une architecture globalement similaire à celle de la nouvelle Série 3. La nouvelle planche de bord accueille un écran mieux intégré et, en option, un compteur entièrement digitalisé. Le dernier système multimédia (7.0) permet de profiter des dernières technologies en matière de connectivité.

Sous son capot, nous retrouvons plusieurs motorisations essence et diesel, articulées autour de blocs à trois et quatre cylindres.

En diesel, trois motorisations :

116d : 1,5l 115 chevaux

118d : 1,5l 150 chevaux

120d xDrive : 2,0l 190 chevaux

Essence :

118i : 1,5l 140 chevaux

M135i xDrive : 2,0l 306 chevaux

La M135i, qui officiera en haut de la gamme de motorisations de ce modèle, vient remplacer le six en ligne qui équipait encore l’ancienne version. L’arrivée de la nouvelle Série 1 sur notre marché est prévue pour le 28 septembre 2019.