Il y a quelques semaines, le préparateur Abarth a fêté sa 70ème année. L'occasion parfaite pour revenir sur son histoire.

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

Fondée le 31 mars 1949 par Carlo Abarth et le pilote Guido Scagliarini, l’entreprise Abarth & C s’est illustrée en compétition pendant de nombreuses années, mais pas que… A l’époque, la première voiture piquée par le scorpion est la 204 A, basée sur la Fiat 1100. Bien née, la voiture se targue déjà d’une victoire dans sa catégorie à la Palermo-Monte Pellegrino, grâce aux mains expérimentées de Tazio Nuvolari, qui disputait alors la dernière course de sa carrière.

Actif à la base en moto, Carlo Abarth va malheureusement devoir stopper ses activités en sport automobile, suite à deux accidents conséquents. C’est à ce moment, en 1949, qu’il crée l’entreprise Abarth & C. Il décide également de développer un département visant à améliorer les performances de véhicules de série. Au fil des années, il se distinguera par ses échappements, à la sonorité si reconnaissable. A tel point qu’en 1962, il a produit 257.000 échappements, dont 65% sont exportés sur d’autres marchés.

En 1958, Abarth réalise un coup de chef sur la nouvelle Fiat 500, en la transformant entièrement et en améliorant considérablement son potentiel. La même année, la marque intensifie son partenariat avec Fiat, qui s’engage à attribuer des primes à à l’entreprise en fonction du nombre de victoires et de records enregistrés par l’équipe.

Cet accord constitua le socle d’une impressionnante série de victoires : 10 records mondiaux, 133 records internationaux, plus de 10 000 victoires sur circuit. La légende continua de se développer, offrant à la marque un nom reconnu.

En 1971, le groupe Fiat devient propriétaire de la marque Abarth. Malgré tout, le préparateur a permis d’assurer de nombreuses victoires aux 124 et 131 Abarth. Huit années plus tard, le fondateur de la marque au scorpion décède.

Il faudra réellement attendre l’année 2008 pour remarquer le grand retour de la division sportive de Fiat, grâce à l’arrivée de la Grande Punto Abarth, ainsi que de la 500 Abarth. A l’heure actuelle, la gamme s’articule donc autour de la Fiat 124 et de la Fiat 500, déclinée en un nombre de versions impressionnant.

Cette année, pour fêter la 70ème année de la marque, une série spéciale « 70th Anniversary » a été créée. Disponible pour l’Abarth 595 et l’Abarth 124, elle se caractérise par l’installation d’un badge spécial, apposé sur les exemplaires immatriculés dans le courant de l’année 2019.