Dévoilée initialement dans sa variante 100% électrique, l'Opel Corsa se présente aujourd'hui avec ses motorisations thermiques.

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

Si Opel entend bien pousser sa clientèle vers ses nouveaux et futurs modèles électriques, le constructeur au blitz devra encore compter sur le thermique pour assurer la plus grosse partie de ses ventes.

A cet effet, le constructeur vient de dévoiler les motorisations thermiques qui seront proposées sous peu sur la nouvelle Corsa. Avec le partage de la plateforme de la Peugeot 208, nous retrouverons donc une sélection de moteurs diesel et essence plutôt bien fournie.

En diesel, l’offre se concentre uniquement sur un bloc tri-cylindres 1,5l développant 102 chevaux pour 250 Nm de couple. Il peut être équipé d’une boîte à six vitesses ou d’une boîte automatique à huit rapports.

Du côté de l’essence, l’offre est un peu plus fournie, avec pas moins de trois versions. La première s’articule autour d’un bloc 1,2l de 75 chevaux. Pour ceux qui désirent plus de puissance, la nouvelle Corsa se dote de la famille de trois-cylindres turbocompressés à injection, également d’une cylindrée de 1,2 litres. Ces moteurs tout-alu délivrent 100 chevaux ou 130 chevaux.

Bonne nouvelle : dans sa version la plus légère, la citadine passera sous la barre de la tonne. Ce qui profitera très probablement au châssis, dans le cadre d’une conduite soutenue. Les amateurs de sport pourront également compter sur une finition « GS Line », qui agrémentera le look de la Corsa de quelques touches sportives e terme de design.