Pour sa nouvelle Supra, Toyota a travaillé en partenariat avec BMW, qui a fourni la plateforme de sa Z4, ainsi que l'excellent six en ligne 3.0l nommé B58.

Le moteur portant la référence B58, chez BMW, a toujours été considéré comme un excellent bloc, à la fois performant et fiable. En plus de cela, sur les bancs de puissance, il affiche généralement une puissance en hausse par rapport à ce qu’annonce le constructeur.

Etant donné que ce bloc équipe désormais la Toyota Supra, certains clients et journalistes sont allés passer le coupé sur le banc de puissance. Le résultat est sans appel : 375 chevaux pour 555 Nm de couple. Pour rappel, d’origine, ce moteur, dans la Supra, doit délivrer 340 équidés pour un couple de 500 Nm.

D’après certains spécialistes, qui connaissent très bien le B58, la Supra actuelle pourrait très facilement atteindre la barre des 450 chevaux, simplement avec l’installation d’un nouvel échappement et d’une cartographie.