Avec le niveau atteint par la nouvelle Mercedes-AMG A45 S, forte de 421 chevaux, le préparateur d’Affalterbach a décidé de proposer une version plus soft de la compacte à sa clientèle. Reste à voir si cette nouvelle Mercedes-AMG A35 parvient à rivaliser avec ses concurrentes déjà bien établies sur le marché.

Sur la précédente génération de la Mercedes Classe A, il était totalement impossible de faire des compromis entre la gamme standard et la redoutable A45. Pour cette raison, Audi, avec sa S3, a pu maintenir des volumes de ventes nettement supérieurs, avec une voiture à la fois sportive et confortable.

A cet effet, la division sportive de Mercedes a corrigé le tir sur cette nouvelle génération de la compacte, en nous dévoilant sa nouvelle AMG A35 4Matic. Elle réunit ainsi le meilleur des deux mondes, avec de la puissance pour s’amuser, mais un châssis tout de même pensé pour pouvoir être exploité tous les jours avec un bon niveau de confort.

Cette nouvelle A35 vise bel et bien l’Audi S3 et la toute dernière BMW M135i. Son quatre cylindres 2.0l turbocompressé développe une puissance de 306 chevaux, contre 310 pour la S3 et une puissance identique pour la bavaroise. A l’instar de ses deux cousines, elle opte de série pour une boîte automatique à double embrayage (sept rapports) et à une transmission intégrale.

Cette dernière peut ici envoyer jusqu’à 50% de la puissance sur les roues arrière. Il faudra toutefois opter pour une A45 pour profiter de la transmission 4Matic+ et d’un tempérament propulsif.

A cheval entre une A 250 et une A45, cette A35 se différencie de la gamme standard par une direction plus dure et précise. L’amortissement et le freinage ont également été repensés de façon à mieux répondre à une utilisation sportive. On retrouve de gros étriers à quatre pistons à l’avant, ainsi que des disques perforés. En option, il est possible de choisir une suspension pilotée, capable d’adapter sa réponse en fonction du mode de conduite sélectionné. Grâce à cela, la compacte peut se montrer aussi efficace que confortable, malgré les pneus taille-basse et les jantes de 19 pouces. Enfin, visuellement, la A35 gagne en sportivité, avec l’apparition de boucliers plus affûtés que ceux d’un pack AMG conventionnel. D’un point de vue extérieur, on se retrouve donc avec un rendu presque similaire à celui d’une A45 de précédente génération. Nous apprécions tout particulièrement les deux sorties d’échappement circulaires placées de part et d’autre du diffuseur. Il est également possible de renforcer le côté sportif en ajoutant un pack aérodynamique, incluant quelques inserts et un imposant aileron à l’arrière.

Au final, c’est à son bord que la note “AMG” se ressent le moins. En dehors de l’apparition d’un logo dans le compteur de vitesse numérique, assez difficile de s’imaginer être à bord d’un modèle de la gamme Mercedes-AMG. Du moins, sans cocher l’entièreté de la liste des options ! Malgré tout, Mercedes a très bien soigné la présentation et nous propose une compacte dotée d’un intérieur très sympathique, et qui ne manquera pas d’éveiller la curiosité des plus “geeks” d’entre vous. Malgré la présence d’un nombre impressionnant de technologies utiles et… moins utiles, rassurez-vous : il est très simple d’en faire abstraction; tout est pensé pour se concentrer sur la conduite.

Le système MBUX est une véritable merveille et permet d’effacer en un clin d’oeil nos appréhensions liées aux anciens systèmes multimédia Mercedes. Pensez toutefois à vous munir de câbles USB-C, ou d’adaptateurs, car la Classe A ne propose aucun autre format.

Au final, cet intérieur nous séduit globalement, malgré la présence de matériaux parfois “cheap” au vu des tarifs appliqués par la marque. Mais globalement, l’ensemble respire la qualité. Les sièges, même sans opter pour les baquets, offrent un très bon maintien latéral. A l’arrière, deux passagers du mètre quatre-vingt profitent de suffisamment de place que pour envisager de longs déplacements. Malgré les apparences, cette nouvelle A35 gagne 30 litres de volume dans le coffre, pour un total de 370 litres. Il est donc tout à fait envisageable de partir en vacances avec ce “petit” bolide.

Sur route ouverte, même avec le mode confort activé, nous sentons directement que nous sommes à bord d’un karting. Valves fermées, elle se montre de surcroît très discrète. Il faudra passer en mode sport pour réellement commencer à percevoir la cavalerie. Comme d’habitude chez Mercedes, la réactivité de la boîte de vitesses est impressionnante. A peine le temps d’enfoncer la pédale, la A35 s’envole à un rythme digne d’une super-sportive. Grâce à la transmission intégrale, le train avant, dans les meilleures conditions, ne doit supporter que la moitié de la puissance. On profite donc en permanence d’une excellente motricité et d’un bon filet de sécurité. La sonorité du quatre pattes se montre également très sympathique et nettement moins artificielle que sur la précédente A35. Les pétarades à l’échappement sont toujours présentes mais avec plus de parcimonie.

Néanmoins, n’espérez toutefois pas prendre autant de plaisir que sur une sportive pure et dure. En règle générale, la voiture garde malgré tout un comportement de traction, avec un train arrière rivé au bitume. Hormis les accélérations brutales, les sensations à son bord sont donc assez feutrées. Il est toutefois utile de rappeler que la Mercedes-AMG A35 a été développée dans le but d’offrir un bon compromis entre la A 250 et la radicale A 45. Et, à cet exercice, Mercedes a réalisé un véritable sans fautes.

En conduite coulée, il est possible de descendre sous la barre des 9 litres / 100 kilomètres. En optant pour le mode sport et un rythme plus soutenu, n’espérez pas descendre sous les 13l / 100km.

Côté tarif, le ticket d’entrée est fixé à 51.900 € en Belgique. En optant pour le pack connectivité, le toit ouvrant et quelques autres gadgets, nous arrivons à un prix d’environ 60.000 €. Il sera toutefois très facile de se rapprocher des 80.000 € en ajoutant les sièges performance et tous les autres accessoires visant à rendre la voiture plus sportive visuellement.

Et si…

Mercedes-AMG avait réalisé un sans faute avec sa nouvelle A 35? Malgré une longue absence sur cette branche du segment des compactes sportives, le constructeur ne devrait pas trop rencontrer de difficultés à grappiller des parts de marché aux références du segment.

Tous nos produits de nettoyage et de detailing automobile sont à découvrir sur notre boutique AM-Detailing.com.