S'abonner
Skoda vient de lever le voile sur la quatrième génération de sa Octavia, qui se veut plus pratique et connectée que jamais.

Si le SUV représente désormais une part de marché incontournable pour Skoda, l’Octavia occupe toujours une place de best-seller, principalement grâce à son attractivité auprès des flottes d’entreprises.

Reposant sur la plateforme de la nouvelle Volkswagen Golf, c’est tout naturellement qu’elle reçoit de nombreuses améliorations techniques et technologiques. Visuellement, elle profite d’un design plus premium, caractérisé par une ligne plus fluide et des boucliers intégrant de nouvelles optiques. Si seules les données d’habitabilité du break sont connues à l’heure actuelle, le coffre évolue de 40 litres, avec un total de 640 litres de volume. A son bord, les passagers profitent de quelques centimètres supplémentaires au niveau de la garde au toit et des jambes. A l’avant, le conducteur et son passager remarqueront une planche de bord complètement redessinée, et qui ne cache pas ses liens de parenté avec la Golf 8.

Elle hérite par exemple du cockpit virtuel, ou encore de l’écran du système multimédia, pouvant aller jusqu’à 10 pouces. Ce dernier embarque un tout nouveau système multimédia, commandable via des commande tactiles ou vocales. Parmi les autres nouveautés, nous notons l’apparition de sièges chauffants/refroidissants et massants. De nombreuses assistances de sécurité ont également été perfectionnés, comme la détection active d’obstacles ou de piétons.

Naturellement, qui dit plateforme commune avec la Golf, signifie également l’apparition de nouvelles mécaniques, hybrides et thermiques.

Si le 2.0l TSI pointera le bout de son nez plus tard, au même titre que les versions RS, l’offre débutera avec du 1.0l TSI et du 1.5l, tous deux équipés d’hybridation légère pour les versions dotées de la boîte DSG. Pour rappel, ce système d’hybridation légère, utilisé en masse sur les nouveaux moteurs VAG, s’articule autour d’un circuit électrique 48V et d’un alternodémarreur, qui ont pour rôle d’épauler le moteur thermique dans ses phases d’accélération.

Afin de conserver son attractivité auprès des flottes d’entreprise, cette nouvelle Octavia sera également déclinée en deux versions plug-in hybrides. La version d’entrée de gamme offrira une puissance de 204 chevaux, tandis que le haut de gamme passera à 245 équidés. En diesel, l’offre s’axera toujours des blocs 1,6l et 2.0l TDI.