Skoda

Facelift / Skoda

Restylage bien mérité pour le Skoda Kodiaq

Quatre années après son lancement, le Skoda Kodiaq s'est forgé une solide réputation sur le segment des SUV intermédiaires, grâce à sa grande habitabilité et son large choix de motorisations. Le SUV a aujourd'hui été mis à jour avec quelques améliorations à la clé.

Skoda a présenté aujourd’hui le premier face-lift de son Kodiaq, afin de lui permettre de s’offrir quelques nouveautés, à l’approche de sa quatrième année de service. Visuellement, le SUV familial se distingue avec une face avant repensée, intégrant entre autres une nouvelle calandre et des optiques LED plus fines, fournies de série. Il reste possible en option d’opter pour les feux Full LED matriciels. Pour le style, la gamme de jantes a été étendue et propose plusieurs nouveaux designs, avec des tailles pouvant grimper jusqu’à 20 pouces. L’arrière se contente de nouveaux feux LED et de quelques adaptations mineures.

A son bord, nous notons l’apparition de nouvelles baguettes décoratives et des options de personnalisation supplémentaires, comme la possibilité d’opter pour des surpiqûres contrastantes ou pour un éclairage d’ambiance LED étendu. Le catalogue d’options s’agrémente aussi de nouveaux sièges en cuir perforé, offrant plus de confort, une ventilation, un chauffage et de multiples réglages d’assise. Pour terminer sur les gros changements, ce Kodiaq lifté s’équipe en option d’un nouveau système de sonorisation CANTON, embarquant dix haut parleurs au lieu de huit, pour plus de profondeur dans le son.

Quelques optimisations sont aussi remarquées au niveau du virtual cockpit (option, sauf sur le RS), profitant de nouveaux affichages plus fluides et pratiques.

Skoda profite également de la mise à jour de son SUV pour dévoiler la nouvelle motorisation essence du Kodiaq RS, reposant sur un 2.0l TSI EVO, développant 245 chevaux, soit cinq de plus que le 2.0l TDI bi-turbo proposé jusqu’à présent. Outre le gain de puissance et le passage à l’essence, ce nouveau bloc, récupéré chez VW, pèse 60 kg de moins que le moteur diesel qui équipait le SUV survitaminé. Il reçoit également une boîte de vitesses DSG 7 revue, et plus légère de 5,2 kg. Les deux autres moteurs essence, le 1.5 TSI de 110 kW (150 ch) et le 2.0 TSI de 140 kW (190 ch), mais aussi les versions diesel 2.0 TDI de 110 kW (150 ch) et de 147 kW (200 ch), sont aussi issus de la génération EVO la plus récente du Groupe Volkswagen.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page