Mercedes-Benz

Il s’embarque dans une course poursuite avec sa Mercedes-AMG C63 et se retrouve… en panne d’essence

le conducteur d'une Mercedes-AMG C63 d'ancienne génération a connu une petite mésaventure lors d'une course poursuite avec la gendarmerie.

La Mercedes-AMG C63 a généralement suffisamment de cavalerie pour semer la plupart des voitures en circulation… Petit hic, le plein d’essence a tendance à se vider plus rapidement que sur un véhicule normal.

Alors que le propriétaire de ce splendide coupé circule à une bonne allure de croisière (206 km/h) sur l’Autoroute A7, il est pris en chasse par une unité d’intervention de la Gendarmerie de Valence. Après cinq kilomètres, les gendarmes parviennent finalement à le rattraper, sur une route limitée à 90 km/h, où le bolide file encore à 240 km/h.

Sans trop hésiter, le conducteur décide d’enfoncer encore plus le pied droit pour tenter de semer la police. Après de longues minutes, le véhicule est finalement retrouvé sur la bande d’arrêt d’urgence, en panne d’essence, avec ses deux occupants, gentiment assis sur la banquette arrière. Naturellement, lors de l’interpellation, les deux intéressés se sont défendus en expliquant que le conducteur a pris la fuite à pied dès l’immobilisation de la C63.

Par la suite, une expertise a été effectuée sur le véhicule. Cela a eu pour incidence d’amplifier la sanction qu’écopera le propriétaire. Le procès verbal fait en effet mention de la présence de pneus non conformes, d’une ligne d’échappement également illégale, ainsi que de la modification du calculateur moteur, proscrite par la loi. Le véhicule reste donc en possession de la gendarmerie jusqu’à nouvel ordre, au même titre que le permis de conduire du conducteur.

S'abonner
Bouton retour en haut de la page