Actualité

RIDEX lance RIDEX REMAN, une gamme de produits pour le marché secondaire de pièces détachées

En 2020, l’important fabricant de pièces détachées automobiles RIDEX a présenté sa sous-marque RIDEX REMAN. Au cours de ses 4 années d’activité, l’entreprise a élargi sa gamme à 19 500 articles et propose désormais également des pièces remanufacturées de haute qualité provenant de marques réputées. Celles-ci coûtent 30 % moins cher que les pièces neuves, tout en ayant les mêmes caractéristiques.

Depuis quelques années, l’heure est à la récupération. Après tout, pourquoi jeter ce qui peut être encore utilisé ? C’est dans cette optique que des entreprises spécialisées se lancent dans la restauration de composants divers et variés.

RIDEX Reman étoffe actuellement un catalogue, comprenant 122 composants remanufacturés.

Comment cela fonctionne ?

RIDEX va se charger de mettre la main sur des pièces, qui sont pour la plupart des injecteurs de carburant, des pompes à induction forcée, des turbocompresseurs ou encore des compresseurs. Par la suite, ces composants sont acheminés dans une usine européenne, spécialement conçue pour la restauration de pièces mécaniques.

Le procédé consiste dans un premier temps à nettoyer toutes les pièces à l’aide de bains de bicarbonate et d’ultrasons. Les pièces passent ensuite au sablage, avant d’être inspectées manuellement par des techniciens. Bien entendu, tous les éléments défectueux sont remplacés.

Grâce à ce processus complet, l’entreprise est ensuite en mesure de fournir une garantie de deux ans sur ses pièces. Dans le même temps, tous les produits sont approuvés par les équipementiers concernés.

Un avantage financier et écologique

Si la restauration est un procédé coûteux, la récupération de pièces permet malgré tout à RIDEX de proposer des composants généralement 30% moins chers que ceux vendus sur le marché du neuf.

De plus, ces pièces reconditionnées donnent une seconde vie à du matériel qui aurait très certainement fini à la casse. L’entreprise quantifie la récupération par une économie d’énergie de 85 000 MW-h en comparaison aux ressources demandées pour la fabrication de pièces neuves.

Informations fournies par ridex.eu

S'abonner
Bouton retour en haut de la page