Actualité

Trucs et astuces pour assurer une voiture en tant que jeune conducteur

Etre jeune conducteur à cette époque n’est pas simple. En plus du coût de la vie qui augmente sans cesse et les difficultés à trouver un emploi, il est parfois compliqué de dépenser de grandes sommes dans un véhicule, et dans son assurance, qui représente au passage le plus gros poste de “dépense” après l’achat de ce dernier.

Pour cela, nous vous proposons une liste de trucs et astuces pour éviter de payer une prime d’assurance trop élevée lors de vos premières années de conduite.

Opter pour la conduite accompagnée

Dans la plupart des cas, le fait d’opter pour la conduite accompagnée lors de votre formation vous permet de réduire considérablement la surprime, bien souvent réservée aux jeunes conducteurs. De nombreuses compagnies d’assurance réduisent considérablement cette dernière, voire la suppriment carrément.

Opter pour une motorisation peu puissante

Sans parler des formules “tous risques”, l’assurance de base est calculée sur base du risque qu’encourt l’assureur en vous protégeant. Si la puissance n’est pas toujours synonyme de conduite musclée, les statistiques prouvent que le jeune conducteur moyen est moins “à risque” de causer des accidents avec une petite motorisation. La meilleure solution, pour vos premières années de conduite, est d’opter pour une voiture n’excédant pas 100 chevaux.

Garder un oeil sur le marché de l’occasion

Une voiture moins chère est une voiture plus abordable à assurer. De plus, cela vous permet de faire de belles économies par rapport à l’achat d’un véhicule neuf, dont les prix minimum atteignent rapidement les 20.000€. De plus, un véhicule de cinq années, par exemple, pourra être assuré avec une simple assurance au tiers, bien moins onéreuse. Dans le cas d’un achat de véhicule neuf, suivant votre méthode de financement, une assurance tous risques peut être rendue obligatoire par l’organisme vous octroyant un prêt.

Contacter l’assurance des parents

Si vos parents possèdent un ou plusieurs véhicules, n’hésitez pas à contacter la compagnie de vos parents. Certaines d’entre-elles peuvent proposer un rabais sur la prime d’assurance, surtout si vos parents sont de bons conducteurs (sans sinistres en tort). Si vous avez la chance d’avoir des parents pouvant vous mettre à disposition un véhicule, pensez à le déclarer à votre assurance. La prime d’assurance du véhicule montera mais l’expérience accumulée à bord de ce véhicule sera prise en compte quand vous assurerez votre propre voiture.

Assurer son véhicule avec une formule kilométrique

Certaines compagnies proposent des formules kilométriques. Cette technique peut s’avérer être très utile si vous êtes en mesure de définir votre kilométrage annuel à l’avance. Ces formules sont généralement intéressantes pour les conducteurs réalisant moins de 15.000 kilomètres par an.

Augmenter le montant de la franchise

Toutes les assurances sont associées à une franchise. Il s’agit d’un montant qui n’est pas remboursé en cas de sinistre. Si certaines compagnies proposent des franchises à 0 €, il vous est généralement possible d’augmenter cette dernière, de façon à réduire la note annuelle.

Souscrire à une assurance auto jeune conducteur n’est donc pas impossible. Ces quelques conseils devraient vous permettre d’y voir plus clair et de faire les bons choix selon votre situation. Gardez aussi en tête que l’assurance la moins chère n’est pas forcément la mieux adaptée. Comparez et veillez à vous assurer de choisir l’assurance qui vous couvre le mieux et au meilleur prix.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page