BMW

BMW M4 GTS : la pistarde de Munich

Développement sur le Nurburgring, dont elle boucle la Nordschleife en 7’28 » seulement, 500ch, une suspension réglable, du carbone, du titane, du confort en moins et surtout du plaisir en plus, voilà la recette des 700 BMW M4 GTS qui seront produites au printemps 2016. 

Le six-cylindres en ligne 3l TwinPower Turbo que l’on retrouve sous le capot des M3 et M4 classiques embarque un tout nouveau système de vaporisation d’eau dans le collecteur d’admission. L’eau ainsi vaporisée absorbe la chaleur de l’environnement et provoque une baisse de température, non seulement dans le collecteur d’admission, mais aussi dans tout le cycle de combustion. Le résultat est que le moteur peut travailler avec une pression de suralimentation plus élevée et une avance à l’allumage accrue. Le tout sans augmenter la consommation, ni risquer la fiabilité du moteur. Et quand le réservoir d’eau est vide ? La cartographie de la BMW M4 GTS est modifiée pour continuer à rouler sans craintes, mais aussi en perdant quelques chevaux.

Ça c’est sous le capot, mais il n’y a pas que là que la BMW M4 GTS se pare d’attributs de pistarde. D’ailleurs son capot est en plastique renforcé en fibre de carbone (PRFC). Ce matériau à la fois léger et au bon rapport qualité/prix se retrouve aussi dans les appendices aérodynamiques, le toit, et même l’arbre de transmission. Une belle prouesse réalisée d’une pièce, et qui permet de réduire les masses en rotation de 40% par rapport à un axe de transmission normal. L’échappement est en titane, et aussi plus léger que son prédécesseur. Sa bande son, elle, ne devrait pas être plus légère par contre.

Ac Schnitzer se lâche sur la nouvelle BMW Série 8 !

P90199483_highRes

L’habitacle se débarrasse des kilos superflus et du confort en trop. Fini le cuir à foison et les sièges à réglages électriques, ici c’est le royaume des baquets, de l’alcantara et du carbone. Un arceau est également disponible en option, avec les harnais 6 points. Il devrait être en parfait accord avec la suspension réglable et les appendices aérodynamiques en PRFC, pour limer les circuits à commencer par la mythique Nordschleife. Après tout, c’est là le royaume des BMW M4 GTS. Même si certains des 700 exemplaires termineront en pièce de collection, comme les M3 CSL ou GTS avant elles…

S'abonner
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer