Quand on parle de luxe et de confort automobile, Mercedes est inévitablement une marque qui vient à l’esprit. C’est encore plus vrai après avoir pris le volant de la Mercedes S500 Coupé, une des voitures les plus luxueuses du moment.

Depuis toujours, Mercedes a produit des véhicules de luxe destinés aux plus grands de ce monde. On se rappelle bien entendu de la majestueuse 500K, de l’iconique 300SL ou encore de la statutaire 600 Pullman qui a véhiculé plus d’un chef d’état. Comme ces modèles à leurs époques, le fleuron qui nous occupe aujourd’hui, représente tout le savoir-faire de l’étoile de Stuttgart. Pour commencer, ne l’appelez plus CL comme les précédentes moutures. Désormais, le gros coupé allemand se nomme « S Coupé ». Et, bonne nouvelle, il nous arrivera courant 2016 en cabriolet.

Visuellement, on retrouve tous les codes stylistiques actuellement en place chez Mercedes. Malgré un gabarit de paquebot, les designers sont parvenus à alléger la silhouette de l’engin. Notre modèle d’essai s’habille du pack AMG, ce qui lui donne un look encore plus agressif sans pour autant y perde en élégance.

Elégance encore soulignée dans l’habitacle, où la finition épatera même le plus exigeant des PDG. Le cuir s’étend partout, recouvrant tableau de bord, panneaux de portes et les magnifiques sièges matelassés. Ceux-ci sont perforés, car chauffants et ventilés, proposant en sus divers programmes de massages. En levant la tête, on découvre que le toit est recouvert d’Alcantara. Ou du moins ce qui n’en est pas vitré. Bref, où que le regard se pose, on ne trouve presque aucun élément en plastique car tout est pensé dans le détail. Il est possible pour les clients les plus exigeants, d’opter pour une large gamme d’échantillons de cuir et de finitions. Bois, aluminium, laquage, carbone, le choix est vaste et la Bentley Continental n’a qu’à bien se tenir.

Sur le plan de l’équipement, la S500 Coupé ne failli pas à sa réputation et s’équipe de tout ce qu’il est possible de retrouver aujourd’hui dans un véhicule. Affichage tête haute, régulateur de vitesse adaptatif, vision 360°, sono Burmeister de 590 Watts, sièges actifs, et on en passe ! Tous gadgets qu’ils soient, l’éclairage d’ambiance à LED dont on peut choisir la couleur, et le diffuseur de parfum via le système de ventilation permettent de créer une ambiance dans le cocon qui sert d’habitacle à la Mercedes S500 coupé.

Une fois en route, inutile de vous rappeler qu’on est en présence d’un paquebot qui vole littéralement au dessus de la route grâce à son amortissement magnétique. Le Magic Body Control lit la chaussée pour en anticiper les irrégularités, tandis que le châssis dynamique Curve se bat contre les lois de la physique pour incliner la Mercedes S500 Coupé vers l’intérieur du virage. Le résultat est bluffant, et le paquebot ne prend pas de roulis. Malheureusement, ce dispositif est indisponible avec la transmission 4Matic. Ceci dit, Les 4 roues motrices n’ont que peu d’intérêt dans nos contrées, tellement les aides à la conduite vous assistent et vous empêchent de partir à la faute.

Sur la route, la Mercedes S500 Coupé se comporte de façon impériale. Sous le capot, le V8 Biturbo de 4,7 litres et 455 chevaux fait avancer le paquebot sans peine. Seules 4,6 secondes suffisent sur l’exercice du 0 à 100 km/h. De quoi laisser sur place à peu près tout ce qu’on peut croiser sur la route. Le V8 à la poussée linéaire, est associé à l’excellente boite automatique à 9 rapports. Celle-ci privilégie d’avantage la douceur et la souplesse plutôt que la vitesse de passage des rapports. Le luxe et le raffinement avant tout, que diable !

De raffinement, il est en aussi question quand on parle du V8. Il se réveille dans un borborygme grave et puissant, mais calme. Juste de quoi inciter à éteindre la sono Burmeister et à ouvrir les fenêtres tellement l’insonorisation de l’habitacle est soignée. Les relances sont franches, sans être brutales, et avec toujours cette sensation d’avoir une ressource inépuisable sous le pied. Ce qui sied parfaitement à la Mercedes S500 Coupé. Sur petites routes, le châssis dynamique Curve fait oublier le poids inavouable. Mais ne vous y trompez pas, son terrain de jeux favori ce sont les grands espaces. Avaler des centaines de kilomètres de grand routes à travers le pays ne l’effraye pas. Que du contraire ! Même si le V8 est doux et agréable à utiliser en ville, les plus de 5 mètres à mener se retrouveront vite à l’étroit dans une circulation dense.

Pas assez sensationnel la S500 ? Il y a toujours au catalogue la version 63 AMG de 585 chevaux. Et si le V8 Biturbo manque de noblesse, le V12 Biturbo de la S65 AMG ravira les plus fous.

Et si…

…la S Coupé était la référence de son segment? Ligne, confort, agrément de conduite, la Mercedes S500 Coupé fait mieux que la concurrence et démontre avec brio l’excellence de la marque.