Quand un petit roadster deux places au long capot et immatriculé à Munich se balade, il a beau être lourdement camouflé, on sait qu’il ne peut s’agir que du remplaçant de la BMW Z4. 

Bien qu’il ne soit pas attendu avant 2018, ou au salon de Francfort 2017, et que l’attaché de presse de BMW Belgique nous affirmait au Salon de Bruxelles qu’un remplaçant du BMW Z4 n’était pas la priorité, il semble arriver tout doucement. Logique, vu que la génération E86 du Z4 actuel date de 2009, et que le cycle de vie d’un modèle est d’environs 7 ans. En regard de la concurrence également, il était temps que pour BMW de changer son Z4. Audi TT il y a peu, Mercedes SLC (ne dites plus SLK), Mazda MX-5 et Fiat 124 Spider. Il semble que le marché des roadsters deux places soit bien rempli pour le moment.

De sortie pour des tests en Suède, le descendant de l’actuel BMW Z4 a été pris en photo dans sa robe tachetée blanche et noire. On ne peut pas encore distinguer sont dessin précisément sous son épais camouflage, mais on peut déjà apprécier les proportions. Long capot, habitacle rejeté presque sur les roues arrières. Et, surprise, la capote en toile fait son retour. Elle qui avait été abandonnée à regret par le Z4 E86, au détriment de la balance qui devait encaisser des kilos supplémentaires. Redeviendrait-il le sportif qu’il était lors de sa première génération ?

BMW Z4 2018

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, il ne devrait toujours pas y avoir de motorisation diesel sous le capot du descendant du BMW Z4. Ce dernier pourrait d’ailleurs s’appeler Z5, et semble être conçu autour d’une plateforme développée conjointement avec Toyota, qui sera alors utilisée pour un modèle sportif japonnais. Une Supra ? Quand on vous disait qu’une bonne surprise n’arrivait jamais seule !

Le plus dur reste à faire : patienter jusqu’à la présentation de la Z4, et si possible de la Toyota.

BMW Z4 2018