Inspiré par Mercedes et le succès de sa Classe S, BMW pourrait faire revivre le patronyme Série 8 d’ici 2020. 

Harald Krueger, récent CEO de BMW, a pour ambition d’élargir la gamme de sa marque. Non pas qu’elle soit maigre. Mais l’ennemi de toujours, basé à Stuttgart, se remplit fortement les poches avec sa Classe S et son dérivé coupé, sans parler du cabriolet qui arrivera bientôt. Il n’en faut pas plus pour réveiller chez BMW l’envie d’une variante coupé de sa limousine Série 7, qui devrait alors s’appeler Série 8 comme entre 1989 et 1999.

L’initiative remonte à plusieurs années déjà, on parle même de 2010. Mais la preuve la plus frappante est le concept Gran Lusso présenté en 2013. En interne ils auraient déjà planché sur deux possibles architectures pour la future Série 8. Si la voiture ne devrait pas arriver dans les concessions avant 2020, les responsables de la marque devraient indiquer leur choix en 2018 sous la forme d’un concept.

Coupé ou Gran Coupé  ? 

Les deux possibilités d’architectures résident dans le nombre de portes dont diposera la Série 8. Deux, comme à l’époque, ou quatre comme sur les actuelles Série 4 et Série 6 Gran Coupé. Dans la première possibilité étudiée à Munich, ce serait l’architecture tendance des Gran Coupé qui l’emporterait. La Série 8 serait alors plus grande et plus noble que la Série 6 Gran Coupé, mais sensiblement similaire en terme de design. L’autre alternative à Munich est le classique coupé deux portes, qui permettrait alors de proposer un cabriolet. Parfait pour concurrencer Mercedes, mais un Gran Cabriolet serait plus audacieux.

Succès attendu, encore limité

La limousine Série 7 peine encore à s’imposer face à la Mercedes Classe S, moins récente. Mercedes a écoulé 125.000 Classe S toutes variantes confondues en 2015, tandis que BMW sortait seulement 36.000 Série 7 sur la même période. Pour l’exercice 2016, BMW espère vendre 70.000 exemplaires de sa limousine, ce qui la laisserait toujours en seconde position derrière la concurrente Mercedes