Le dernier tiers de la course avait pour principal attrait la lutte opposant la Ferrari #50 et la McLaren #58 pour la deuxième place tant la Bentley semblait maitriser son sujet avec plus de 40″ d’avance.

Premier coup de théâtre de cette dernière partie de course avec la Mercedes AMG GT3 HTP #84 de Maxi Buhk qui rencontrait des problèmes de boîte – à première vue – qui forçaient l’Allemand à ranger sa voiture en bord de piste dans la ligne droite de Mistral. La course s’arrêtait là pour la GT3 alors cinquième au général.

Remontée du Diable vauvert, la Nissan GT-R GT3 #23 occupait alors une impressionnante cinquième place, juste devant la mieux classée des Audi, la #3 WRT qui pouvait difficilement revendiquer davantage. Notons que le top 10 était alors exclusivement animé par les concurrents de la Pro Cup, la première Pro-Am étant la Ferrari 488 GT3 #11 du Kessel Racing, onzième.

Il restait 1h36 de course quand on apprenait que la voiture de tête était sous investigation pour une possible infraction lors du dernier FCY. De quoi motiver davantage encore Alessandro Pier Guidi revenu dans les échappements de la McLaren #58 de Shane van Gisbergen, au volant de sa Ferrari #50. Il trouvait l’ouverture à 1h30 du drapeau à damier et se lançait alors à la poursuite de Soucek.

La Ferrari #111, leader en Am Cup, se retrouvait avec son pare-chocs arrière à moitié arraché, ce qui permettait à la Mercedes AKKA ASP #87 de la rattraper. Contrainte à repasser par son stand pour enlever le morceau de carrosserie récalcitrant, la #111 du Kessel Racing repartait troisième de la classe, derrière la Mercedes #87 et la Ferrari soeur #888.

Las, la pénalité tombait pour la Bentley de tête qui écopait d’un Drive Trough pour ne pas avoir ralenti suffisamment lors d’un FCY. La question allait donc être de voir si la #8 serait en mesure d’effectuer son passage par la voir des stands et repartir devant la Ferrari #50 de Pier Guidi, sachant qu’elle disposait alors de 38″ d’avance. Elle y parvenait mais ne disposait plus que d’une marge de 6″7 sur la rapide italienne. Avec chacune un arrêt à effectuer, la bataille promettait d’être intense, la paire italienne étant clairement plus rapide que son homologue hispano-britannique ) ce moment de la course.

La Bentley obtenait un peu de répit à l’occasion d’une nouvelle neutralisation. Chez M-Sport on saisissait l’opportunité pour effectuer le dernier ravitaillement de la #8, mais ça se passait mal, de l’essence coulant sur les échappements et boutant le feu. Les leaders perdaient alors toute chance de gagner la course, ouvrant une voie royale à la Ferrari AF Corse. Les malheurs de la Bentley faisaient le bonheur de WRT qui voyait la R8 LMS #3 monter sur un podium inespéré à la régulière.

De quoi réveiller les appétits de Filipe Albuquerque qui poussait tant et plus pour se protéger du retour de Soucek qui affolait les chronos avec la ferme intention de monter sur le podium, ne concédant qu’un peu plus de 30″ à une heure du drapeau à damier et sachant que la McLaren alors deuxième devait encore repasser une dernière fois par son stand. Mais il apparaissait que ceci n’arriverait pas, ce qui impliquait que la McLaren était bel et bien tête à 45 minutes de l’arrivée, forçant la Ferrari à reprendre sa première place sur la piste, avec encore 20″ de retard. Joli coup tactique de Bas Leinders et Garage 59 qui plaçait donc la 650S #58 en bonne posture pour un deuxième succès après celui de Monza.

En dépit du rush de la Ferrari, Shane van Gisbergen contrôlait la fin de course et offrait une deuxième victoire – après celle de Monza en ouverture du championnat – à Garage 59 et McLaren, devant la Ferrari #50 AF Corse et l’Audi #3 de WRT qui conservait de peu sa place sur le podium devant la Bentley #8, malheureuse après avoir mené la quasi totalité de l’épreuve.

Pro Cup
1/ McLaren 650S GT3 #58 – Garage 59 – Bell/Ledogar/van Gisbergen (1er au général)
2/ Ferrari 488 GT3 #50 – AF Corse – Pier Guidi/Rugolo/Lathouras (2ème au général)
3/ Audi R8 LMS #3 – Audi Belgian Club Team WRT – Baptista/Magnussen/Albuquerque (3ème au général)

Pro-Am Cup
1/ Ferrari 488 GT3 #11 – Kessel Racing – Broniszewski/Bonacini/Rizzoli (8ème au général)
2/ Ferrari 488 GT3 #52 – AF Corse – Rizzo/Cameron/Griffin (9ème au général)
3/ Lamborghini Huracan GT3 #78 – Barwell Motorsport – Machitski/Keen/Mapelli (12ème au général)

Am Cup
1/ Ferrari 458 Italia GT3 #888 – Kessel Racing – Zanuttini/Talbot/Gitlin (22ème au général)
2/ Mercedes AMG GT3 #87 – AKKA ASP – Ricci/Beaubelique/Vannelet (24ème au général)
3/ Ferrari 458 Italia GT3 #42 – CMR by Sport Garage – Brandella/Hamon/Nicolle (26ème au général)

Ne manquez plus aucune actu en likant notre page Facebook !