Pour son épreuve asiatique, l'Intercontinental GT Challenge fera escale au Japon avec les 10 H de Suzuka. Une épreuve qui bénéficiera à nouveau d'un plateau de qualité avec, entre autres, Audi, McLaren et Callaway Corvette au départ. Du beau monde en perspective.

  • Audi avec WRT

Ce sont deux R8 LMS qui battront pavillon Audi Sport Team WRT au départ de l’épreuve d’endurance nipponne. Avec Robin Frijns en leader du championnat IGTC mais absent à Suzuka pour cause de weekend DTM à Misano, la marque aux Anneaux reportera son attention sur deux autres pilotes officiels : Stuart Leonard et Dries Vanthoor, actuellement troisièmes du classement.

Les deux Audi « belges » seront confiées à des équipages de haut vol avec le trio Christopher Mies/Frédéric Vervisch/Dries Vanthoor d’une part et la triplette Jake Dennis/Stuart Leonard/Sheldon van der Linde d’autre part.

© Audi Sport

  • McLaren avec Garage 59

La marque britannique pourra s’appuyer sur son équipe de pointe, Garage 59, qui alignera une 650S GT3 confiée à l’équipage habituel en Blancpain GT Series( sauf pour Spa où Olivier Pla officiait à la place de Watson) : Côme Ledogar, Ben Barnicoat et Andrew Watson. Après avoir remporté les 12 Heures de Bathurst en 2016, la marque de Woking aimerait ajouter une seconde épreuve de longue haleine à son palmarès.

  • Callaway Corvette bien présent

Absente des Blancpain GT Series « européennes » et ayant pris du recul Outre-Atlantique, Callaway Corvette sera bel et bien au départ de la course de Suzuka avec une C7 GT3. Engagée par Bingo Sports sous l’appellation Calaway Competition with Bingo Racing, la GT3 américaine préparée en Allemagne verra se succéder à son volant le propriétaire de Bingo Sports, Shinji Takei ainsi que Yuta Kamimura et Yuichi Mikasa eux aussi passés par la Porsche Carrera Cup Japan. Il sera intéressant de voir comment se débrouille la Corvette face à une opposition très relevée et variée.