Profitons de l’occasion pour rappeler que la FIA va proposer aux teams une nouvelle règle concernant les départs des Grand Prix lorsque les conditions climatiques sont difficiles. Un ou plusieurs tours seraient réalisés derrière la voiture de sécurité pour assécher la trajectoire puis les voitures se placeront sur la grille de départ pour un départ arrêté « classique ». Le but de cette proposition est d’éviter les départs sous le régime de la voiture de sécurité comme nous avons pu le voir à Monaco ou à Silverstone au grand dam du public et des pilotes.

Q1 – Une séance rocambolesque !

La séance a démarré à 14h20 avec vingt minutes de retard sur une piste encore détrempée. Toutes les équipes ont envoyé leurs voitures pour un premier run, des chutes de pluie étant attendues dans les 5 minutes.

Effectivement les conditions climatiques sont devenues apocalyptiques et malgré les pneus « Full Wet » chaussés par tous les pilotes ne suffisent pas pour garder les voitures en piste. La direction de course a décidé d’agiter le drapeau rouge. Ericsson, Raïkkönen, Wehrlein, Rosberg, Hamilton et Haryanto sont alors virtuellement éliminés de la Q1 alors que les deux Force India de Perez et Hulkenberg occupent les premiers rangs devant Alonso, Nasr et Ricciardo.

La pause aura duré 15 minutes pour redémarrer à 14h40 pour les 13 dernières minutes de la Q1. Le premier coup de théâtre est venu de la part de Marcus Ericsson qui est allé encastrer sa Sauber dans un mur de pneus dans le secteur 2 suite à de l’aquaplaning. La séance de qualification est à nouveau interrompue alors qu’il reste 9 minutes. En l’état, Gutierrez, Kvyat, Sainz, Ericsson, Wehrlein et Haryanto sont éliminés alors que les deux Red Bull de Verstappen et Ricciardo caracolent en tête.

Dix minutes suffirent pour dégager la Sauber accidentée et réparer le mur de pneus. Le peloton s’est alors élancé sur une piste s’asséchant pour les neuf dernières minutes de la Q1 sous le soleil Magyar. Les Red Bull et la Ferrari de Sebastian Vettel font le pari des pneus intermédiaires contrairement aux pilotes Mercedes qui préfèrent jouer la sécurité en pneus pluie. Hamilton part à la faute lors de sa première tentative en sortant large dans le gravier. Felipe Massa, parti aussi en pneus intermédiaires tape le rail au virage 4 et provoque un troisième drapeau rouge. Nasr, Ricciardo, Verstappen, Kvyat et Perez occupent le top 5 alors que Magnussen, Gutierrez, Sainz, Ericsson, Wehrlein et Haryanto sont sur le banc des éliminés provisoires.

Le sprint final est relancé pour les 5 dernières minutes. Cette fois-ci tous les pilotes sont en gommes intermédiaires, le soleil chauffant le tarmac de plus en plus. Les temps sont tombés logiquement mais Haryanto provoque un quatrième drapeau rouge en sortant au même endroit que Ericsson. Le temps restant à courir pour cette Q1 étant insuffisant, la séance est prématurément clôturée pour passer directement en Q2. A ce petit jeu, c’est Rosberg qui s’en est le mieux sorti en signant le meilleur temps en 1:33.302 devant Hamilton (1:34.210) et Alonso (1:35.165).

Les éliminés de la Q1 :

17ème >> Jolyon Palmer – Renault

18ème >> Felipe Massa – Williams Mercedes

19ème >> Kevin Magnussen – Renault

20ème >> Marcus Ericsson – Sauber Ferrai

21ème >> Pascal Wehrlein – Manor Mercedes

22ème >> Ryo Haryanto – Manor Mercedes

Q2 – Au bout du suspense !

Tous les pilotes engagés en Q2 sont partis en pneus intermédiaires. Sebastian Vettel a ouvert les hostilités en signant un premier temps de référence en 1:34.137. Chrono rapidement battu par les Mercedes Boys avec plus d’une seconde et demi d’avance sur la Ferrari. Les Red Bull sont dans le rythme, Ricciardo subtilisant le meilleur temps provisoire à Hamilton alors que Verstappen s’installe dans l’aileron arrière de Rosberg à un dixième du pilote Mercedes.

A la mi-séance, Valtteri Bottas est le premier à tenter les pneus slicks alors que les temps chutent, Hamilton reprenant le meilleur temps à Ricciardo immédiatement talonné par Verstappen.

Le pari de Bottas est payant même si la piste est encore humide par endroits. Tous les pilotes lui embrayent le pas et chaussent les gommes super tendres pour une ultime tentative.

Les temps ont radicalement chuté, le classement changeant en permanence. Les ténors ont néanmoins rapidement marqué leur territoire pour accéder à la Q3. Ricciardo s’est qualifié sur le fil dans les dernières secondes de la séance. Hamilton a vu le couperet passer tout près, il clôture la séance en dixième position.

Verstappen signe le meilleur en 1:22.660 devant Rosberg et Ricciardo.

Les éliminés de la Q2 :

11ème >> Romain Grosjean – Haas Ferrari

12ème >> Daniil Kvyat – Toro Rosso Renault

13ème >> Sergio Perez – Force India Mercedes

14ème >> Kimi Raïkkönen – Ferrari

15ème >> Esteban Gutierrez – Haas Ferrari

16ème >> Felipe Nasr – Sauber Ferrari

Q3 – Rosberg sur le fil !

Le sprint pour la Pole Position promet un spectacle splendide tant la piste s’améliore de minute en minute. Les McLaren, toutes les deux qualifiées pour la Q3, espèrent tirer leur épingle du jeu. Vettel se doit également de faire briller les couleurs de Ferrari, Raïkkönen s’étant fait piéger en fin de Q2. Nico Rosberg s’engage en premier sur la piste, suivi comme son ombre par Hamilton. Notons également que le DRS est autorisé pour cette session.

Hamilton s’installe en tête en 1:20.108 devant Rosberg et Ricciardo. L’Australien a frôlé la correctionnelle en sortant très large du dernier virage sur le vibreur. Verstappen prend la quatrième position temporaire juste devant Vettel qui a lui aussi frôlé l’élimination en évitant de justesse le coup de raquette dans le dernier virage.

Tous les pilotes se sont élancés pour un ultime run en fin de session avec des gommes neuves. Mais ce dernier run a été ruiné pour Hamilton par Fernando Alonso qui est parti en tête à queue juste devant le Britannique. Nico Rosberg a profité de la situation en subtilisant la pole position à son équipier ayant pu bénéficier d’un tour clair.

Nico Rosberg signe la pole position en 1:19.965

2ème >> Lewis Hamilton – Mercedes (1:20.108)

3ème >> Daniel Ricciardo – Red Bull Tag Heur (1:20.280)

4ème >> Max Verstappen – Red Bull Tag Heur (1:20.557)

5ème >> Sebastian Vettel – Ferrari (1:20.874)

6ème >> Carlos Sainz – Toro Rosso Renault (1:21.131)

7ème >> Fernando Alonso – Mac Laren Honda (1:21.211)

8ème >> Jenson Button – Mac Laren Honda (1:21.597)

9ème >> Nico Hulkenberg – Force India Mercedes (1:21.823)

10ème >> Valteri Bottas – Williams Mercedes (1:22.182).