Blancpain Sprint Series

Actualité / Budapest

La Sprint Cup à l’assaut de la Hongrie

Une grille de choc de 72 pilotes et 36 GT3 comprenant 8 marques différentes iront chercher la victoire au Hungaroring le week-end prochain pour l'avant dernier meeting de la Blancpain GT Series Sprint Cup.

Pour la première fois, le championnat Sprint des séries Blancpain se rendra sur le circuit de Budapest de 4,3km et comprenant 14 virages. Avant-dernière manche de la compétition, les victoires pourront être cruciales pour décider des vainqueurs que ce soit en Sprint ou en Blancpain GT Series.

À Spa, les pilotes n’ont pas touché un seul point pour la série des courses d’une heure. Mais c’est évidemment avec une confiance en acier que les vainqueurs du ROWE Racing arriveront après la pause estivale pour décrocher de précieux points.

La plupart des pilotes vont se mettre en chasse de l’équipage qui mène actuellement le championnat. Avec 3 points d’avances sur le duo WRT Enzo Ide/Christopher Mies, c’est la McLaren 650S du Garage 59 de Rob Bell et Alvaro Parente qui mène la série après une victoire éprouvante au Nürburgring début juillet.

Mais il ne faut pas perdre de vue les autres concurrents. Maxi Buhk et Dominik Baumann, sur une des Mercedes HTP, ne se tiennent pas loin, en Sprint comme au classement général des Blancpain GT Seies, menées par Rob Bell.

En Pro-Am, c’est le duo Michal Broniszewski/Giacomo Piccini qui tient la tête. Avec cinq victoires, l’équipage du Kessel Racing se place devant la Mercedes AKKA-ASP de Morgan Moullin Traffort et Jean-Luc Beaubelique. Mais l’avance de l’équipe Kessel est grande et les hommes de la Mercedes AKKA-ASP vont devoir cravacher pour espérer déranger les Italiens.

Les choses sont un peu différentes dans la catégorie Am, puisque les actuels leaders peuvent remporter le titre dès cette manche, forts d’une avance de 53 points avant le début du week-end de course. L’équipage de la Ferrari AF Corse, composé de Claudio Sdanewitsch et Stéphane Lemeret, pourrait donc bien être titré avant septembre.

Alexander Sims, #99 Rowe Racing BMW M6 GT3: “C’est très satisfaisant de gagner une aussi grosse course que Spa, spécialement quand on ne s’y attend pas. Mais ça n’a pas changé notre approche du reste de la saison. Nous prenons chaque course comme elle vient et essayons de marquer de gros points quand c’est possible. Je ne suis pas sûr que la M6 se comporte vraiment bien sur le Hungaroring. Mais évidemment on espère, comme au Nürburgring où nous avons fait deux top 10, revenir et empocher de bons résultats.

Giacomo Piccini, #11 Kessel Racing Ferrari 488 GT3: “Vous ne savez jamais ce que qui peut arriver en sport automobile donc nous espérons définitivement gagner le titre en Hongrie. Ce sera beaucoup plus facile pour nous d’arriver à Barcelone avec le championnat en poche. La Ferrari est très compétitive et elle l’a été tout le long de l’année donc nous aimerions gagner. Michal et moi aimons la voiture et l’équipe, c’est probablement pour cette raison que nous sommes aussi rapides cette année. De plus, le Hungaroring est l’un de mes circuits favoris. Il est rapide et technique. Les qualifications vont être importantes et l’idéal serait de devancer nos plus proches rivaux.”

 

 

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page