Formule 1

Résumé de course / GP de Belgique

Rosberg remporte son 1er Grand Prix de Belgique

Nico Rosberg s'est imposé sans trembler sur le tortueux circuit de Spa-Francorchamps, remportant aujourd'hui sa première victoire dans le Grand Prix de Belgique et la 20e de sa carrière. Daniel Ricciardo monte à nouveau sur le podium devant un Lewis Hamilton qui limite les dégâts malgré une pluie de pénalités. Déceptions combinées pour les pilotes Ferrari et Max Verstappen, passé au travers de son dimanche spadois.

Signataire de la pole-position, Rosberg conservait son avantage à l’extinction des feux avant de mener les débats sans jamais être inquiété. Un suspens pour la gagne vite enterré mais qui n’a toutefois pas empêché ce 61e Grand Prix belge d’être émaillé de nombreux rebondissements sur la piste.

Dés les premiers mètres, les choses se gâtaient pour Max Verstappen et les Ferrari, qui s’emmêlaient les roues à l’épingle de la Source. Le jeune Hollandais loupait légèrement son envol au profit de Sebastian Vettel, qui le débordait par l’extérieur, et Kimi Raïkkönen qui se portait à sa hauteur. Relégué à la corde, la Red Bull forçait tout de même le passage et obligeait la Ferrari du Finlandais à aller au contact avec celle de son équipier. Une mésaventure qui obligeait les trois lascars à repasser par les stands, Verstappen et « Iceman » pour remplacer leur aileron avant.

Articles similaires

Alors que la meute entamait son deuxième tour, Carlos Sainz Jr. crevait son pneu arrière-droit dans la montée de Kemmel (sans doute en roulant sur un débris déposé par la Red Bull ou une Ferrari blessée dans l’accrochage du départ) et devait ranger sa Toro Rosso dans le bas-côté.

Dans le même temps, Pascal Wehrlein et Jenson Button se retiraient également après un accrochage houleux dans le « s » des Combes. Profitant de la confusion, Nico Hulkenberg se portait à la deuxième place devant Ricciardo et Bottas lorsqu’au sixième passage, Kevin Magnussen provoquait l’arrêt de la course en sortant très violemment dans le Raidillon (à revoir ici). 

Victime d’une perte de contrôle en passant à fond sur le vibreur, le pilote danois tapait le mur de pneus au point de faire sauter l’arceau de protection de son cockpit. Une glissade dont il sortait heureusement indemne au moment où la safty-car entrait en piste, vite remplacée par un drapeau rouge synonyme d’arrêt momentané de l’épreuve, le temps pour les commissaires de nettoyer l’endroit de l’impact.

Le re-start voyait Nico Rosberg conserver l’avantage sur la Red Bull de Daniel Ricciardo alors que les écarts réduit à néant dans le peloton donnaient lieu à des empoignades musclées, notamment entre Kimi Raïkkonen et Max Verstappen.

Ricciardo_RedBull_GP_Spa_2016_F1
© G. Alvarez

Après une première moitié de course pour le moins animée, Nico Rosberg contrôlait son effort en tête en franchissait le drapeau à damiers avec 14 secondes d’avance sur Daniel Ricciardo. L’Australien est finalement le seul à scorer pour le Taureau Rouge, Max Verstappen échouant à la porte du top 10.

Lewis Hamilton monte sur le podium au terme d’une remontée synonyme de gros points. Le Britannique ne concède en effet que dix unités sur son vainqueur d’équipier au décompte provisoire du championnat.

Excellente opération également pour Force India. Les VJM09 ont confirmé tout le bien qu’on pensait d’elles en maitrisant leur sujet, Nico Hulkenberg (4e) égalant le meilleur résultat de sa carrière devant Sergio Pérez.

Sixième à l’arrivée, Sebastian Vettel peut sans doute nourrir des regrets après l’accrochage de la Source, d’autant que la SF16-H affichait une belle santé ce week-end. Fernando Alonso (7e), qui s’élançait bon dernier sur la grille après avoir cumulé bon nombre de soucis moteur, a livré une course tout en sagesse pour, au final, devancer les Williams et la seconde Ferrari de Kimi Raïkkönen.

Pour son premier Grand Prix dans l’arène, le français Esteban Ocon a mené sa Manor à bon port (16e), contrairement à Wehrlein, Button, Magnussen, Ericsson et Sainz Jr.

Au classement du championnat du monde, Lewis Hamilton (232 points) conserve donc l’avantage pour neuf points sur son rival teuton (223), également détenteur de six succès cette saison. Daniel Ricciardo (151), auteur de son troisième podium de rang, a accentué son avantage sur Sebastian Vettel (128) et Kimi Raïkkönen (124). Du côté des constructeurs, 22 points séparent désormais Red Bull et la Scuderia, alors que Force India a ravi pour trois unités la quatrième place à Williams.

A peine remis de la bataille des Ardennes, rendez-vous est déjà pris dans une petite semaine dans le « temple de la vitesse » à Monza.

Classification du Grand Prix de Belgique (13/21, 44 tours) :

Pos Pilote Equipe Ecarts Arrêts
01 Nico Rosberg Mercedes 44 tours – 1h44m51.058s 2
02 Daniel Ricciardo Red Bull + 14.113 2
03 Lewis Hamilton Mercedes + 27.634 3
04 Nico Hulkenberg Force India + 35.907 3
05 Sergio Perez Force India + 40.660 3
06 Sebastian Vettel Ferrari + 45.394 3
07 Fernando Alonso McLaren + 59.445 2
08 Valtteri Bottas Williams + 60.151 2
09 Kimi Raikkonen Ferrari + 61.109 4
10 Felipe Massa Williams + 65.873 3
11 Max Verstappen Red Bull + 71.138 4
12 Esteban Gutierrez Haas + 73.877 3
13 Romain Grosjean Haas + 76.474 3
14 Daniil Kvyat Toro Rosso + 87.097 3
15 Jolyon Palmer Renault + 93.165 4
16 Esteban Ocon Manor + 1 tour 3
17 Felipe Nasr Sauber + 1 tour 3
18 Kevin Magnussen Renault DNF 0
19 Marcus Ericsson Sauber DNF 1
20 Carlos Sainz Toro Rosso DNF 0
21 Jenson Button McLaren DNF 1
22 Pascal Wehrlein Manor DNF 0

 

Cliquez ici pour suivre l’actualité et les résultats de la Formule 1.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page