ELMS

Actualité / 4 Heures de Spa-Francorchamps

Les frères Vanthoor et Will Stevens engagés sur une Ligier JS P2 WRT

Le Team WRT, déjà actif sur de nombreux fronts allant de la VW Fun Cup aux Blancpain GT Series en passant plus récemment par le TCR, va faire ses grands débuts dans le cadre de l'European Le Mans Series à l'occasion des 4 Heures de Spa.

L’écurie montoise a choisi Onroak Automotive pour aligner pour la première fois dans le cadre des ELMS un prototype LMP2, une Ligier JS P2 à moteur Judd, lors des 4 Heures de Spa, prévues le week-end des 24 et 25 septembre.

Après sept saisons déjà marquées par de nombreux titres et succès avec Audi en GT, une entrée victorieuse cette année en Tourisme via le TCR International et Benelux, le Team WRT, également au top en Trophée Andros et en VW Fun Cup, a décidé d’accepter un nouveau défi.

« Ce n’est un secret pour personne que, depuis quelques années déjà, nous jetons un œil attentif sur le développement du proto et plus particulièrement la catégorie LMP2 mise à l’honneur en European Le Mans Series, confie Vincent Vosse, le CEO de WRT. Avec l’efficacité d’Onroak Automotive, nous avons eu l’occasion de ficeler un sympathique projet. Une première expérience ‘à la maison’ dont nous espérons profiter pour démontrer notre savoir-faire tant au niveau technique que sur le plan de la stratégie puisque la voiture sera managée par Pierre Dieudonné. Cela nous ouvre également quelques belles nouvelles pistes pour l’avenir. »

Pour mener cette mission à bien et tenter de viser le podium absolu, Vincent fera confiance à trois de ses pilotes habituels évoluant en Blancpain GT Series. Avec comme leader incontesté, le multiple champion GT Laurens Vanthoor qui a l’avantage de déjà connaître la Ligier JS P2 après ses deux dernières participations aux 24 Heures du Mans. Le jeune marié sera épaulé par l’ex-pilote de Formule 1 (Manor) Will Stevens, qui a piloté regulièrement en LMP2 cette année, y compris à Spa, dans le cadre du WEC.

« C’est évidemment une bonne surprise, s’est exprimé Laurens VanthoorJe connais bien la Ligier JS P2. Je n’ai certes encore jamais roulé avec le moteur Judd, mais on me dit que c’est le meilleur pour ce type de courses d’endurance. Mon premier test en LMP2 avec la Ligier en 2015 avait eu lieu à Francorchamps justement. Et j’avais adoré ! Il est toujours très chouette de rouler sur un circuit comme Spa avec une voiture qui a beaucoup d’appui aérodynamique. Cela représente un plus gros challenge qu’en GT. Avec WRT, mon ingénieur de la R8, Pierre Dieudonné, Will et mon frère bien sûr qui sera un des meilleurs Silver, tout cela en Belgique sur un tracé que je connais par cœur, cela fait une belle histoire à raconter. »

Avec un objectif sportif tout de même ? « Bien sûr ! On ne veut se mettre aucune pression pour ce « one shot », mais vous savez bien que Vincent Vosse veut toujours gagner (rire). Je n’ai pas encore bien regardé le plateau, mais même si l’équipe découvrira la Ligier sur place, je suis confiant qu’on peut au minimum viser le podium. »

Le cadet des frères Vanthoor, Dries, n’est pas moins enthousiaste : « C’est une grande opportunité pour moi et je suis très impatient d’être à Spa, avoue le jeune Limbourgeois. Ce sera fantastique d’être aux côtés de mon frère et de Will pour cette aventure. Certes, je n’ai pas encore beaucoup d’expérience sur des voitures avec autant d’appui qu’une LMP2, ni même en courses d’endurance, mais je me sens prêt à relever ce défi, qui plus est à Spa. C’est vrai, les étapes semblent s’enchaîner très vite dans ma carrière ces derniers temps, mais je suis sûr que cette nouvelle expérience va m’aider beaucoup à progresser et à m’améliorer. »

Will Stevens, quant à lui, sait qu’il va jouer un rôle majeur dans ce projet. « Je suis, bien entendu, très excité à l’idée de participer aux débuts de WRT en LMP2, affirme le Britannique. J’ai déjà une certaine expérience dans cette catégorie et j’espère pouvoir contribuer au succès de l’entreprise, ne fût-ce que pour remercier WRT de toute la confiance qu’ils ont placée en moi cette saison. Ce ne sera pas facile de débuter en ELMS à mi-saison et le niveau est très relevé, mais on connaît le sérieux de WRT. Tout a été planifié dans les moindres détails. Pour l’heure, ce n’est qu’un coup d’essai, mais on verra… Chaque chose en son temps, cependant. Pour l’heure, l’objectif est de faire le meilleur boulot possible à Spa ! »

D’un (gros) coup, WRT vient de donner un bel accent belge à l’épreuve phare de ce super meeting qui comprendra aussi des manches de Renault Sport Trophy, Eurocup Formula Renault 2.0, Michelin GT3 Le Mans Cup et une toujours très populaire démo F1.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page