ELMS

Résumé de course / 4 Heures de Spa-Francorchamps

Victoire sur le fil pour Graff racing, AT Racing et Spirit of Race vainqueurs en LMP3 et LMGTE

Le début de la seconde moitié de course était marquée par les FCY, le plus souvent consécutives à un restart et à mettre au crédit d'une LMP3. La stratégie prenait, du coup, une importance énorme avec un choix décalé pour G-Drive Racing. Au final, l'équipe "russe" échouait pour une poignée de seconde, mais effectuait un bon vers le titre avant la finale. Première victoire pour Graff Racing !

  • LMP2

L’Oreca #40 du Graff Racing prenait la tête juste après le cap de la mi-course, devançant alors les Ligier #32 et #23, toutes trois sur une stratégie différente de l’Oreca #22 du G-Drive Racing déjà remontée à la cinquième place en dépit d’un arrêt supplémentaire.

Memo Rojas, alors au volant de l’Oreca orange et anthracite faisait le forcing et reprenait la tête au bénéfice du troisième ravitaillement de ses adversaires alors qu’un FCY était décrété après 2h18 de course pour dégager une LMP3 arrêtée juste après la sortie des stands F1. Mais son leadership s’amenuisait quand la #22 effectuait son quatrième arrêt lors du FCY. La #40 revenait à 2 secondes, devant la Ligier United Autosport #32 et la Dallara #27 SMP Racing.

La #22 stoppait à nouveau à 1h20 de l’arrivée, repartant cinquième, avec deux arrêts de plus que ses concurrents. La #40 avait 17 secondes d’avance sur la #27 à une heure de l’arrivée, la #22 pointant 35 secondes plus loin encore.

Avec Albuquerque et Lapierre au volant, la Ligier #32 et l’Oreca Dragon Speed #21 faisaient le forcing pour revenir aux avant-postes, alors respectivement quatrième et cinquième. La #40 du Graff Racing ravitaillait à 48 minutes de l’arrivée avec le risque de devoir repasser une fois de plus par les stands pour un splash & dash. Alors repassée en tête, la #22 G-Drive était sous investigation pour un contact avec une LMP3.

Derrière l’Oreca G-Drive et la Ligier United Autosport, la bataille pour la troisième place était intense entre la Dallara #27 SMP, l’Oreca Graff #40 et la #21 de Lapierre qui revenait fort. Le Français effectuait son dernier arrêt à 40 minutes du drapeau à damier, s’assurant de ne plus devoir repasser par la pit lane. Il repartait en mode maximum attack.

La #32, qui menait, observait son dernier passage par son stand à 28 minutes de l’arrivée. Albuquerque ressortait avec 6 secondes d’avance sur l’Oreca Dragon Speed de Lapierre, au quatrième rang avec la certitude que deux des voitures le précédant devraient encore ravitailler, à charge pour le Portugais de gagner suffisamment de temps en piste pour repasser devant. Hirakawa – G-Drive #22 – écopait d’une pénalité, alors qu’il était troisième avec la quasi certitude de repasser en tête lorsque les deux premiers s’arrêteraient. De son côté, la #40, alors leader, était sous investigation. La #22 effectuait son drive trough et ressortait devant la Ligier #32 et l’Oreca #21.

La #40 passait une dernière fois par son stand à 18 minutes du terme et repartait devant la voiture de G-Drive, mais restait sous investigation. Elle croisait le drapeau à damier en vainqueur, devant la #22 du G-Drive Racing tandis qu’on retrouvait une Dallara sur le podium avec la #27 du SMP Racing. Mais la #40 écopait d’une pénalité drive trough pour avoir roulé avec la porte droite qui n’était pas correctement fermée. Elle ressortait malgré tout juste devant la #22 à l’entame du dernier tour.

L’opération en or au championnat était pour G-Drive Racing qui portait son avance à 18 points sur la Ligier United Autosport.

Classement Voiture Team
1 40 Oreca 07-Gibson Graff Racing
2 22 Oreca 07-Gibson G-Drive Racing
3 27 Dallara P217-Gibson SMP Racing
  • LMP3

La JSP3 #11 se retrouvait à l’arrêt juste après la sortie des stands et imposait un FCY pour être dégagée, alors que la #9 AT Racing occupait à nouveau la tête. Alors troisième, la #6 écopait de 2 minutes 20 s en stop & go pour avoir dépassé sous FCY. Une pénalité qui tombait alors qu’un nouveau FCY était nécessaire pour dégager la Norma #19 ayant heurté le mur juste à la sortie du Raidillon.  Tout bénéfice pour la #17 Ultimate qui montait sur le podium provisoire derrière la #15 RLR Motorsport et la #9 de tête.

Cette dernière écopait d’un stop & go avec coupure du moteur pour une infraction lors d’un ravitaillement, pas de quoi relancer la course à la victoire en LMP3 au vu de l’avance de la JSP3 d’AT Racing. Derrière, la #7 Duqueine Engineering prenait la deuxième place à la #17 Ultimate.

Revenue du diable vauvert, la #2 United Autosport pointait au deuxième rang derrière la #9 AT Racing tandis que la #13 Inter Europol Competition devançait la #3 United Autosport et la #7 pour compléter le Top 5. Au final, la victoire revenait logiquement à la #9 AT Racing, devant les #7 Duqueine Engineering et #2 United Autosport. Cette dernière faisait un énorme pas vers le titre en portant son avantage sur la #18 M.Racing – YMR à 19 points avant la finale.

ELMS 2017 Spa, ©VIMAGES/Fabre
Classement Voiture Team
12 9 Ligier JSP3-Nissan AT Racing
13 7 Ligier JSP3-Nissan Duqueine Engineering
14 2 Ligier JSP3-Nissan United Autosport
  • LMGTE

La Ferrari Spirit of Race #51 occupait la tête après 2h25 de course, devant l’Aston #99 Beechdean et la Ferrari #66 JMW qui se retrouvait dans le diffuseur de l’anglaise. Au quatrième rang, la deuxième 488 GTE Spirit of Race #55 n’avait plus rien à craindre de l’Aston #90 TF Sport et de la Porsche #77 Proton Competition, très loin derrière.

La Ferrari #66 prenait le dessus sur l’Aston Martin #99 au restart du FCY, à 1h20 de l’arrivée. Mais remonter à la régulière sur la #51 semblait très compliqué – avec 1 minute 12 s de retard – tandis que la #99 n’avait pas encore dit son dernier mot, quoique distancée de 35 secondes.

À 45 minutes du terme, les deux Ferrari Spirit of Race menaient, la #51 avec un tour d’avance sur la #55, devant une troisième 488 GTE, la #66 JMW Motorsport, l’Aston Martin #99 pointant alors au pied du podium provisoire. Le jeu des arrêts aux stands permettait à l’anglaise de revenir au troisième rang, devant la #55. Le classement n’évoluait plus et saluait la victoire de la Ferrari 488 GTE #51 Spirit of Race. Avec sa deuxième place, la Ferrari #66 de JMW Motorsport revenait à 1 point de l’Aston Martin TF Sport #90 au championnat avant la dernière course de la saison.

ELMS 2017 Spa, ©VIMAGES/Fabre
Classement Voiture Team
20 51 Ferrari 488 GTE Spirit of Race
21 66 Ferrari 488 GTE JMW Motorsport
22 99 Aston Martin V8 Vantage GTE Beechdean AMR

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page