Formule 1

Résumé de course / GP de Malaisie

Victoire de Ricciardo devant Verstappen, Hamilton part en fumée

Fidèle à une réputation entretenue depuis des années, le circuit de Sepang a de nouveau accouché cette saison d'un superbe Grand Prix au résultat inédit. Alors que tous les compteurs étaient au vert pour Lewis Hamilton, le V6 turbo de sa Mercedes ne l'entendit pas de cette oreille et parti en fumée à quelques boucles de l'arrivée. Un coup du sort dont profitait la Red Bull de Daniel Ricciardo, vainqueur au mérite devant Max Verstappen et un Nico Rosberg revenu de loin.

15 tours, c’est ce qu’il aura manqué à Lewis Hamilton pour aller chercher sa deuxième victoire sur le tracé de Sepang. Malmené par son équipier depuis le retour des vacances, le Britannique a ce week-end livré une copié quasi-parfaite avant que la mécanique n’en décide autrement.

Dés le samedi, les écarts en qualification inauguraient d’un affrontement serré. A l’extinction des feux, si Hamilton prenait les devants, Nico Rosberg subissait les foudres de l’ouragan Vettel. Bien parti depuis la troisième ligne qu’il partageait avec Kimi Raïkkönen, l’Allemand tenta de faire l’intérieur à la Red Bull de Max Verstappen en retardant son freinage au premier virage. Hélas, la manoeuvre, trop optimiste, échoua lorsque la roue-avant gauche de la Ferrari heurta l’arrière de la Mercedes de Rosberg en l’envoyant en tête-à-queue. Essieu de roue brisé, Vettel n’avait plus qu’à ranger sa SF16-H en bord de piste.

Articles similaires

Rejeté en queue de peloton, le leader du championnat entamait alors une solide remontée jusqu’à la troisième place en butant au passage sur l’autre Ferrari de Kimi Raïkkönen. Cela se passait à l’entame du 39e tour lorsque la Flèche d’Argent força le passage au premier freinage, non-sans provoquer un contact avec la voiture du Finlandais. L’aventure coûta à Raïkkönen une partie de son fond-plat et à Rosberg une pénalité de dix secondes. Un handicap que le pilote Mercedes parvenait à surpasser jusqu’au drapeau à damier.

hamilton_abandon_sepang_malaisie_f1_2016
© DR

Hamilton parti en fumée à quinze tours du but (voir ci-contre), Daniel Ricciardo récupérait les lauriers, lui qui n’avait plus connu pareille fête depuis un certain Grand Prix de Belgique 2014. Après les ratés de Barcelone ou Monaco cette saison, la revanche en était aussi belle qu’inespérée.

Sur la deuxième marche, Max Verstappen retrouve lui aussi les joies du champagne après un passage à vide de trois courses depuis la reprise du championnat. Nico Rosberg, quant à lui, continue d’engranger de précieux points dans l’optique du championnat alors que Kimi Raïkkönen s’est de nouveau mué en sauveur des Rouges.

En cinquième position, Valtteri Bottas sauve les meubles pour Williams après que Felipe Massa eut été victime d’un problème technique au moment du départ. Partant de la pitlane, le Brésilien jouait de malchance et devait remplacer son aileron-avant endommagé à la fin du premier tour. Il échoue 13e.

A l’opposé, Force India peut repartir de Kuala Lumpur avec le sourire. Les VJM09, déjà à la fête en qualifications ce samedi, se sont maintenues dans le top 10 tout au long de l’épreuve avec Sergio Pérez sixième et Nico Hulkenberg huitième. Un double résultat synonyme de points (12) au classement général où l’équipe indienne possède désormais trois unités d’avance sur les troupes de Claire Williams.

McLaren peut également s’enorgueillir d’une bonne après-midi passée sur le tracé malais. Pénalisé de 45 places dés le vendredi, Fernando Alonso profitait de la pagaille du départ suivie de la neutralisation du deuxième tour (à la « Virtual Safety Car ») pour avaler douze positions ! Une remontée finalement soldée par la septième place, deux rangs devant Jenson Button, récompensé de deux unités pour son 300e départ en Formule 1.

Et comme le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres, Jolyon Palmer s’est vu offrir son tout premier point dans la discipline après l’abandon inattendu du leader Hamilton.

Du côté des abandons, signalons les ennuis de freins à l’origine de la sortie de piste de Romain Grosjean au neuvième tour, imité plus tard par son équipier Gutierrez. Assurément, un week-end à oublier pour les troupes de Gene Haas.

Au classement du championnat du monde, Nico Rosberg possède désormais 23 points de mieux sur Lewis Hamilton. Daniel Ricciardo consolide sa troisième place avec 44 unités de marge sur Kimi Raïkkönen, qui repasse dans le top 4 au détriment de Vettel.

La prochaine manche du championnat du monde aura lieu dés la semaine prochaine sur le légendaire circuit de Suzuka, théâtre du Grand Prix du Japon.

Découvrez le profil provisoire du calendrier 2017.

Classification du Grand Prix de Malaisie (16/21, 56 tours) :

Sepang_Malaisie_Classement_F1_2016

Cliquez ici pour suivre l’actualité et les résultats de la Formule 1.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page