Blancpain Sprint Series

Résumé de course / Barcelone

AKKA-ASP domine la finale de la Sprint Cup et le titre revient à Enzo Ide

Dernière course de la saison pour les Blancpain GT Series. Dernière manche qui devait décider des différents titres de la série. Et les concurrents nous ont encore une fois gâté. Une dernière bataille avec pour vainqueurs : Félix Rosenqvist et Tristant Vautier sur la Mercedes AKKA-ASP #88.

Tristant Vautier sur la Mercedes AKKA-ASP #88 prend un très bon départ et prend la tête dès le premier enchainement. Derrière, de nombreux changements sont à noter : la Bentley #8 de Maxime Soulet prend la troisième place devant la Lamborghini Grasser #63.

Dès le deuxième virage, les Mercedes HTP #84 et #86 se touchent et la #86 part en tête à queue alors qu’elle était prise en sandwich. Les touchettes continuent puisque c’est l’Audi WRT #28 de Will Stevens qui touche la #63 qui se retrouve sur son pare-chocs.

Un autre très bon départ est celui de Rob Bell sur la McLaren #58 qui gagne plusieurs places, tout comme Philippe Eng sur la BMW Rowe #99.

Soulet, sur la Bentley #8, passe facilement l’Audi d’Enzo Ide pour le gain de la deuxième place, alors que derrière Laurens Vanthoor attaque fort et remonte place par place. Mais le Belge est vite bloqué par la Mercedes HTP #84 et se fait rattraper par l’Audi Saintéloc #25.

Vanthoor attaque la Mercedes #84 et perd une place dans une manœuvre plutôt audacieuse qui n’aboutira pas. En même temps, la #28 écope d’une pénalité pour la touchette avec la #63 lors du premier tour.

À la sortie des arrêts, l’Audi #1 se retrouve en quatrième position après un pit-stop magistrale. Devant Rosenqvist a pris la suite de Vautier et mène la course tranquillement tandis que le podium provisoire reste le même.

Derrière, l’Audi Phoenix #5 est menacée par la Mercedes HTP #84 qui revient très fort. Les deux autos se frôlent plusieurs fois et perdent du temps puisque la Lamborghini #19 arrive à remonter sur eux et se joint à la bataille. De même que la Mercedes #86 qui roule actuellement 1,5 secondes plus vite que le leader.

Il reste moins d’un quart d’heure lorsque l’Audi #33 alors en troisième position, et emmenée par Robin Frijns, remonte vite sur la Bentley #8 de Soucek.

La bataille fait rage entre l’Audi #5 et les Mercedes #84 et #85 qui manquent de se toucher alors que la #5 les bloquent. Les morceaux de carrosserie volent et dans la cohue la Lamborghini #19 arrive à repasser les deux Mercedes qui se chamaillaient.

Le dernier tour donne des sueurs froides à WRT : l’Audi #33 de Frijns/Ide arrive à passer la Bentley #8 mais celle-ci recoupe et repasse l’Audi non sans venir taper l’allemande, sans dégât heureusement.

Les autres positions ne bougent plus jusqu’à la fin de la course : Rosenqvist/Vautier remporte la course alors que la Bentley #8 de Soucek/Soulet monte sur la deuxième marche du podium. Troisième, Robin Frijns offre le titre pilote de la Sprint Cup à son équipier Enzo Ide alors que Laurens Vanthoor sur l’Audi #1 termine au pied du podium devant la Lamborghini #63.

Derrière, la McLaren #58 de Rob Bell ne marquant pas de point, c’est logiquement la Mercedes #84 de Buhk et Baumann qui remporte le titre Pilote des Blancpain GT Series et qui offre le titre Team à HTP devant WRT.

En Pro-Am, c’est la Ferrari #333 du Rinaldi Racing qui s’impose devant la Ferrari #11 du Kessel Racing. Troisième, on retrouve la Mercedes #87 du AKKA-ASP.

Et enfin, les deux Ferrari Am finissent l’une derrière l’autre, respectivement la #55 et la #66.

 

 

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page