Blancpain Sprint Series

Résumé de course / Barcelone

Victoire pour Ide et Frijns avec l’Audi WRT à Barcelone

C'est un grand pas que pouvait franchir Enzo Ide à l'occasion de cette course qualificative de Barcelone, vers un titre qui en surprendrait plus d'un au vu du plateau impressionnant de cette saison. Il était bien aidé par l'envol parfait de son équipier Robin Frijns et la maestria de WRT auw stands. Mais le jeune Belge démontrait qu'il était capable de se défendre, volant en main.

Auteur de la pole, Franck Perrera s’élançait bien avec l’Audi ISR #74. Mais l’aspiration faisait son effet et l’Audi #33 de Frijns s’emparait des commandes de la course devant la Mercedes #86 de Szymkowiak, la Lamborghini #63 et la McLaren #58 de Parente qui était sorti un peu large au premier virage, à l’instar de la Mercedes. Perrera reculait dans la hiérarchie, tandis que l’Audi #4 et la #6 Phoenix rentraient aux stands à la fin du premier tour, la seconde nommé fortement endommagée. Rosenqvist passait également l’Audi partie en pole pour la cinquième place.

Frijns creusait immédiatement un écart de près de 3″ sur ses plus proches poursuivants, se plaçant dans les meilleures conditions en vue du championnat. Une course au titre qui voyait Buhk et sa Mercedes #84 en dehors des points de cette course qualificative au septième rang, sous la pression de Soucek et sa Bentley #8. La clé, cependant, allait résider dans la capacité des différents protagonistes à ne pas détruire leurs gommes sur la fin du relais, avant de céder le volant, sur ce tracé très exigeant envers les pneumatiques.

L’Audi #4 de Dries Vanthoor (sorti dans le gravier) ainsi que les Mercedes et McLaren de Szymkowiak et Parente étaient sous investigation, les deux dernières pour être sortie large au premier virage et ayant peut-être profité de cela pour gagner des places.

Si la situation ne changeait pas, Enzo Ide pouvait voir le titre lui tendre de plus en plus les bras avec 87 points pour 69 à Mies – absent – et 65 à la paire Syzymkowiak-Schneider et 62 pour Buhk-Baumann… mais cette course qualificative était encore loin d’avoir livré son verdict, en dépit de la domination de Frijns qui continuait à creuser l’écart sur la Mercedes #86 et la Lamborghini #63. Consolation pour Buhk et Baumann, ils conservaient la tête du classement « overall » des Blancpain GT Series avec 129 points. Une fois encore, il fallait attendre l’arrivée de cette avant-dernière course de la saison pour faire des prédictions.

Preuve en était donnée avec le drive trough imposé à la Mercedes #86 et la McLaren #58 pour l’incident du premier virage. De quoi permettre à la Mercedes #84 de rentrer dans les points de la course qualificative et de refaire une partie de son retard sur l’Audi de Ide.

L’ouverture de la fenêtre de ravitaillement coïncidait avec la sortie de l’Audi #26 plantée dans un bac à graviers suite à un éventuel contact avec la Mercedes HTP #85. Certains concurrents se précipitaient pour effecteur leur changement de pilote, avec la McLaren #58 observant sa pénalité, tandis que Soucek cédait le volant à Soulet, la Bentley repartant à nouveau dans le sillage de la Mercedes #84. De son côté Frijns restait en piste le plus longtemps possible avant de laisser Enzo Ide se charger de terminer la course.

Pour ne pas changer, les mécanos WRT effectuaient un ravitaillement parfait et permettaient à Ide de repartir en tête. Il devançait l’Audi #74 ISR de Stockinger, la Lamborghini #63 de Pohler qui reprenait la deuxième place et la Mercedes #88 de Vautier. Will Stevens et Laurens Vanthoor – Audi #28 et #1 – complétaient le Top 6 grâce à l’exceptionnelle performance de WRT lors du changement de pilotes. Juste derrière, Soulet avait pris le dessus sur Baumann. Plus rapide que son équipier, Vanthoor dépassait Stevens pour se lancer à la poursuite de Vautier, tandis que Soulet passait Stevens pour la sixième place.

Avec encore 15″ d’avance à 19 minutes du drapeau à damier, Ide ne s’en laissait pas compter pour autant et alignait d’excellents chronos pour décrocher une victoire le rapprochant encore un peu d’un titre en Sprint Series. Il était bien aidé par Stockinger qui faisait le forcing avec l’Audi #74 pour revenir dans les échappements de Pohler et sa Lambo. Vanthoor, déchainé, prenait le dessus sur la Mercedes de Vautier et remontait sur la R8 LMS de Stockinger. Il finissait par prendre le dessus pour monter sur le podium à deux tour de l’arrivée, Stockinger partant en toupie après une attaque, et un éventuel léger contact avec Vanthoor.

Le classement évoluait juste avant le passage du drapeau à damier qui saluait une belle victoire de la paire Frijns-Ide avec l’Audi WRT #33, devant l’Audi WRT #1 de Vervisch-Vanthoor, Laurens ayant passé la Lamborghini GRT #63 de Bortolotti-Pohler à trois virages de l’arrivée. Mais l’Audi #1 était pénalisée de 30″ pour avoir causé une collision, permettant à la Mercedes de Vautier de remonter sur le podium et à Buhk-Bauman de marquer un point.

En Silver Cup, c’est l’Audi #5 Phoenix Racing qui menait la danse au neuvième rang absolu, cinq places devant la Lamborghini #19 GRT et 3 deplus sur l’Audi #2 WRT.

Chez les Pro-Am, c’était AKKA-ASP vs Rinaldi avec la Ferrari 488 Italia GT3 #333  en tête devant l’AMG GT3 #87, la 458 Italia #458 et la Mercedes #89. Le duel en Am tournait à l’avantage de la Ferrari #55 AF Corse face à la Ferrari #66 Black Pearl Racing.

Classement Overall :
1 > Audi R8 LMS #33 – Audi Belgian Club Team WRT – Frijns/Ide
2 > Lamborghini Huracàn GT3 #63 – GRT Grasser Racing Team – Bortolotti/Pohler
3 > Mercedes AMG GT3 #88 – AKKA-ASP – Vautier/Rosenqvist

Classement Silver :
1 > Audi R8 LMS #5 Phoenix Racing – Møller Madsen/Picarellio
2 > Lamborghini Huracàn GT3 #19 – GRT Grasser Racing Team – Beretta/Stolz
3 > Audi R8 LMS #2 – Audi Belgian Club Team WRT – Leonard/Meadows

Classement Pro-Am
1 > Ferrari 488 GT3 #333 – Rinaldi Racing – Salikhov/Siedler
2 > Mercedes AMG GT3 #87 – AKKA-ASP – Moullin-Traffort/Beaubelique
3 > Ferrari 458 Italia GT3 #458 – Rinaldi Racing – Matschull/Brück

Classement AM
1 > Ferrari 458 Italia GT3 #55 – AF Corse – Sdanewitsch/Lémeret
2 > Ferrari 458 Italia GT3 #66 – Black Pearl Racing – Parrow/Hook

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page