Testée il y a de ça quelques mois par nos soins, dans sa version diesel d’entrée de gamme, si on peut encore parler ainsi à ce niveau, nous avons décidé de réitérer l’expérience avec la limousine du moment, la BMW Série 7.

Utilisée comme tête de pont pour insérer de nouvelles technologies sur les voitures grand public, cette nouvelle Série 7 embarque une quantité impressionnante d’assistances et un système multimédia faisant partie des meilleurs du marché.

A l’intérieur de cette berline aux mensurations démesurées, la finition est irréprochable et, malgré le fait que l’on soit à bord de la voiture la plus luxueuse proposée par le constructeur allemand, le dépaysement par rapport au reste de l’éventail de modèles n’est que minime. Pour peu que vous ayez déjà eu l’occasion de tester une Série 1, par exemple, vous ne mettrez pas longtemps à retrouver vos marques.

Le système iDrive a droit à des adaptations spécifiques, qui ont d’ailleurs été déportées sur les nouvelles Série 3 et Série 5. Le compteur de vitesse est entièrement numérique, un peu à la manière d’Audi et de son virtual cockpit, même si celui de la BMW n’intègre pas la vue carte en plein écran. En plus de s’adapter en fonction des modes de conduite, il est modulable à souhait et bénéficie d’une fluidité parfaite. L’affichage tête haute embarque pour sa part beaucoup plus d’informations que celui proposé sur le reste de la gamme.

Ne profitant pas des 14,2 cm supplémentaires de la version à empattement long, notre Série 7 s’adressera principalement à des personnes souhaitant faire de la route dans d’excellentes conditions. Les places arrière, tout en étant suffisantes pour une personne dépassant le mètre quatre-vingt, ne sont pas à l’image que l’on pourrait se faire d’une berline de cette taille. L’espace au niveau des jambes est comparable à celui d’une Série 5.

La domotique faisant partie intégrante de cette nouvelle génération, BMW propose, moyennant finances, des options prévues pour rendre les longs voyages plus agréables aux passagers. Une tablette Samsung tournant sur Android est fièrement logée dans la console arrière. Il est possible de piloter la position du siège, la température, l’ouverture des fenêtres, …

Afin de faciliter les manoeuvres de ce mastodonte, BMW a placé des petites caméras tout autour de la voiture. Dans des zones où la voiture détecte la présence de bordures ou d’obstacles en tous genres, le système active ces caméras pour afficher une modélisation 3D qu’il est ensuite possible de déplacer grâce à des gestes.

Et alors, la question que l’on se pose tous. Cette « 7 », est-ce toujours une « vraie » BMW? Oui, et plutôt deux fois qu’une ! Dès l’activation du mode sport, la berline d’un naturel très calme se transforme en une véritable pistarde. Même avec un poids qui flirte avec les deux tones et un châssis dépassant les cinq mètres, il est très facile de s’amuser, et ce même dans des petites routes bien sinueuses. Juste un petit reproche mais qui n’en est pas vraiment un; la direction en mode sport reste encore trop souple et qui, de surcroit, ne donne pas assez d’informations que pour réellement attaquer en toute confiance.

Tout comme sur la 730D, la puissance ne manque pas, et même si le couple est revu à la baisse, cela n’empêche pas à la 740i de se vanter de meilleures performances avec notamment son 0 à 100 km/h en 5,5 secondes. Pas si mal pour l’entrée de gamme essence, non?

On quitte les petites routes de campagne et on se dirige maintenant vers son milieu de prédilection, les autoroutes. On en profite pour switcher en mode eco pro. En quelques dizaines de kilomètres, on parvient sans soucis à faire descendre la consommation aux alentours de 10l/100km, contre 13,5l en condition sportive. Plutôt pas mal !

Le petit problème, c’est que ce gros bijoux de technologie et de confort a un prix. Il vous faudra compter  un budget de 124.000€ pour une configuration semblable à celle présentée ici.

Et si…

Cette nouvelle Série 7 avait cassé le stéréotype de la voiture « à chauffeur » ? Aussi élégante que sportive en fonction de la configuration, cette nouvelle 7 a absolument tout pour plaire.