WRC

Résumé de rallye / Rallye du Mexique

Kris Meeke et Citroën s’offrent des sueurs froides et une première victoire 2017

Après avoir contrôlé ce WRC du Mexique tout au long de l'épreuve, Kris Meeke a bien failli subir la malédiction "neuvillienne" en commettant une erreur qui aurait pu - dû - lui couter la victoire. Fort heureusement pour le Nord-Irlandais, il n'en fut rien et c'est donc un troisième vainqueur en trois rallyes avec une troisième WRC différente.

Confortablement en tête devant Sébastien Ogier et Thierry Neuville, le pilote de la C3 WRC est passé à deux doigts de la correctionnelle dans la Power Stage. Spectaculaire à souhaits pour les spectateurs autant que délicate pour les pilotes, la dernière portion chronométrée du WRC du Mexique a réservé une fameuse sueur froide à Kris Meeke qui , dans une compression, a perdu l’espace d’un instant le contrôle de sa monture. Déjà victime d’un accident de la route au Monte Carlo, en liaison, le Nord-Irlandais a cette fois heurté le véhicule d’un spectateur. Une « rencontre » fortuite qui aurait pu s’avérer fatale et ruiner les efforts de l’homme fort du rallye, à l’instar de ce qui c’était passé pour Neuville lors des deux premiers rendez-vous de la saison.

© WRC.com

Au bout du compte, Meeke remporte le Rallye du Mexique avec encore 13.8 secondes de marge sur Sébastien Ogier (Ford) qui joue à nouveau placé et s’empare de la tête du championnat, le Français disposant désormais de 8 points d’avance sur son ex-coéquipier Jari-Matti Latvala (Toyota).

Articles similaires

Vainqueur de la Power Stage, Thierry Neuville s’empare donc des 5 points y afférant, devant Ogier, Tänak, Latvala et Sordo. Troisième du général, le Belge et sa Hyundai ont enfin vaincu le signe indien et peuvent lancer leur saison avec un premier résultat probant, alors qu’ils n’ont jamais été en mesure de briguer la plus haute marche du podium à la régulière, préférant une approche plus prudente sur cette course très piégeuse.

Derrière ce trio, on retrouve la Ford de Tänak, la Hyundai de Paddon tandis que Latvala et sa Toyota, victorieux en Suède, complètent le Top 6, juste devant la seconde Yaris WRC de Hänninen. Le Top 10 comprend également Sordo, huitième, Evans, neuvième sur Ford, et Tidemand, vainqueur du WRC 2 avec sa Skoda Fabia.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page