Formule 1

Résumé d'essais libres / GP d'Australie

Hamilton sur une autre planète

La trêve hivernale est enfin terminée, la patience des fans de par le monde est enfin récompensée, les formule 1 cuvée 2017 ont enfin pris la piste dans le cadre d'un week-end de Grand Prix.

Une fébrile impatience était palpable dans le paddock à l’heure où le feu en bout de pitlane est passé au vert. Contrairement à ce que l’on pouvait penser, les monoplaces ne se sont pas ruées sur la piste pour accumuler les tours et donc les données enregistrées. Les équipes ont semblé privilégier la qualité des datas plutôt que leur quantité. Les ingénieurs avaient également à coeur de s’assurer que tous les systèmes de leurs monoplaces sont optimum et surtout il y a toujours le spectre de l’économie des unités de puissance – limitées à 4 par voiture sur l’ensemble de la saison.

C’est finalement Romain Grosjean qui fut le premier à prendre la piste pour un tour d’installation, rapidement suivi par l’ensemble du peloton. C’est finalement Lance Stroll – le benjamin de la promotion 2017 avec ses 18 ans – qui inscrit son nom en premier sur la feuille des temps avec une boucle parcourue en 1’33 »380 après 23 minutes de séance. Esteban Ocon a rencontré quelques soucis de frein, la McLaren de Vandoorne était équipée de grille de capture de données, la Ferrari de Vettel a dû subir un reset complet, les mécanicien d’Hamilton ont longuement immobilisé sa monoplace pour scruter les nouveaux déflecteurs de la Mercedes et enfin Verstappen a été perturbé par des soucis de synchronisation des rapports de boite de vitesse. Comme quoi toutes les équipes ont connu leur lot de menus tracas.

Articles similaires

C’est finalement Lewis Hamilton qui remporte la mise de cette première séance d’essais libre en signant un chrono de 1’24 »220 avec des pneus ultra tendres. Il est suivi par Valteri Bottas à une demi seconde, lui aussi en ultra tendres. Le reste du peloton est en tendres, à commencer par Daniel Ricciardo à 6 dixièmes de secondes et Max Verstappen à une seconde. Suivent Raïkkonen (+1.152), Vettel (+1.244), Massa (+1.922) et Grosjean (+1.948). La pôle position de 2016 est déjà toute proche !

Place Pilote Écurie Chrono Écart
1 L. Hamilton Mercedes 1’24.220  
2 V. Bottas Mercdes 1’24.803 +0.583
3 D. Ricciardo Red Bull Racing 1’24.886 +0.666
4 M. Verstappen Red Bull Racing 1’25.246 +1.026
5 K. Raïkkönen Ferrari 1’25.372 +1.152
6 S. Vettel Ferrari 1’25.464 +1.244
7 F. Massa Williams 1’26.142 +1.922
8 R. Grosjean Haas 1’26.168 +1.948
9 N. Hülkenberg Renault 1’26.183 +1.963
10 S. Perez Force India 1’26.276 +2.056

 

Après la pause de midi, tous les concurrents ont eu au menu une deuxième séance d’essai libre à se mettre sous la dent. De nombreuses équipes sont cependant encore à pied d’oeuvre sur les monoplaces quand la séance débute. Ainsi la Red Bull de Verstappen n’a plus de fond plat, les mécaniciens travaillant sous la voiture. La Sauber de Ericsson ressemble à un Lego démonté et la McLaren d’Alonso fait preuve de beaucoup d’attention.

Haas et Romain Grosjean signent cependant le premier temps de référence en 1’26.780 avec des pneus super tendres non sans avoir visité les bas côtés. Williams et Toro Rosso vont bien vite lui subtiliser son bien. Kevin Magnussen dont c’est le premier Grand prix avec ses nouvelles couleurs est contraint de repasser par la case stand à cause d’une surchauffe d’un liquide.

Les Mercedes de Bottas et Hamilton se battent pour la première place en super tendre mais l’avantage reste dans l’escarcelle d’Hamilton et son 1’25.283. A la mi séance, seul Alonso et Verstappen n’ont pas encore pris la piste. La séance est alors interrompue par Jolyon Palmer qui expédie sa Renault dans le mur à la sortie du dernier virage. L’arrière de la monoplace jaune est détruit et des débris de carbone jonchent la piste.

Après les quelques minutes nécessaires au nettoyage de la piste, les monoplaces reprennent leurs droits mais pas pour longtemps pour Felipe Massa qui constate une défaillance de la boite de vitesse de sa Williams. Dommage pour Hamilton et Vettel qui avaient chaussé le composé le plus tendre de Pirelli, les drapeaux jaune les empêchant de signer un chrono significatif.

Hamilton signe alors un convaincant 1’23.620, battant ainsi la pole de l’année dernière. Vettel reste malgré tout à une demi seconde alors que les conditions de piste sont similaires. Et Christian Horner d’ajouter au micro de Sky Sport que Hamilton a encore 3 ou 4 dixièmes sous le pied ! C’est dire si Mercedes a – encore – une longueur d’avance sur ses adversaires.

Dans le même temps Max Verstappen jardine et sort par deux fois trop au large dans des courbes rapides. Le néerlandais n’est pas totalement à l’aise avec le comportement de sa monoplace dans les enchainements rapide de l’Albert Park et endommage le fond plat de sa monture.

La fin de séance se retrouve neutralisée par la Safety Car virtuelle suite à la sortie de la Sauber de Ericsson. Notons aussi que les McLaren ont bouclé un total de 83 tours sans rencontrer le moindre problème avec son unité de puissance…

Place Pilote Écurie Chrono Écart
1 L. Hamilton Mercedes 1 ’23.620  
2 S. Vettel Ferrari 1’24.167 +0.547
3 V. Bottas Mercedes 1’24.176 +0.556
4 K. Räikkonen Ferrari 1’24.525 +0.905
5 D. Ricciardo Red Bull Racing 1’24.650 +1.030
6 M. Verstappen Red Bull Racing 1’25.013 +1.393
7 C. Sainz Jr. Toro Rosso 1’25.084 +1.464
8 R. Grosjean Haas 1’25.436 +1.816
9 N. Hülkenberg Renault 1’25.478 +1.858
10 D. Kvyat Toro Rosso 1’25.4936 +1.873

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page