Blancpain Sprint Series

Résumé de qualifications / Misano

Marco Mapelli, comme à la maison devant une horde de GT assoiffées !

Première entrée en matière sérieuse pour les concurrents de la Sprint Cup des Blancpain GT Series, les 34 voitures se sont élancées sur le circuit de Misano en Italie pour la toute première séance de qualification de la saison. Trois sessions de 15 minutes chacune, dont Marco Mapelli et Giovanni Venturini , sur la Lamborghini #66 du Attempto Racing, ont tiré profit pour signer la première pole de l'année.

C’est sous un temps clément mais nuageux que les pilotes se sont élancés sur la piste de Misano.

Durant la première session, c’est tout d’abord le Strakka Racing avec la #59 qui signe le premier temps. Au fur à mesure, les pilotes se rapprochent des 1’33. La tête passant par les Mercedes AKKA-ASP, puis les Audi WRT avec la #2 et enfin la #5 de Marcel Fässler.

Avec un temps de 1’33’037, le Suisse tient alors le haut du classement avant que Franck Perera ne signe le meilleur temps de la séance en 1’32’883 soit un dixième plus rapide que son temps réalisé lors des essais libres. Il est, à la fin de la première séance, le seul pilote à avoir passé la barre des 1’33. Malheureusement, son temps record est annulé pour non respect de la limite de la piste.

Une fois toutes les voitures rentrées au stand, ce sont les autres pilotes de l’équipage qui s’installent au volant de leur voiture respective pour la deuxième session.

Dès le feu vert, les Audi R8 LMS se précipitent pour profiter d’une piste claire. Le premier temps est signé par Dries Vanthoor en 1’33’463.

Alvaro Parente, sur la McLaren #58, s’incruste en septième position, en comptant les chronos de la session précédente, tandis que Rob Bell s’immisce en cinquième position. Mais Dries Vanthoor frappe encore plus fort, en passant la ligne de départ en 1’33’003.

Steven Kane le suit de près en 1’33’021 sur la Bentley #7, mais c’est insuffisant pour détrôner le Belge. C’est un pilote Silver, Williamson Lewis qui prend le meilleur temps, toutes sessions confondues en 1’32’794 sur la McLaren #42 du Strakka Racing.

C’est à un seul millième que vient s’échouer Dominik Baumann, sur la Mercedes AMG GT3 #86, avant que son équipier sur la #84, Maxi Buhk, ne vienne tout simplement détruire la référence de l’anglaise en 1’32’483. Filip Salaquarda se place à trois dixièmes de la Mercedes sur l’Audi ISR #75.

En toute fin de séance, le Français Jules Gounon, tout juste arrivé chez AKKA-ASP, signe le deuxième temps en remontant à deux dixièmes. Juste derrière, la Lamborghini #66 de Mapelli Marco vole la troisième place au pilote de l’Audi ISR #75. Une sortie de la voiture sœur ISR, la #74, vient mettre un terme à la séance.

Après deux séances de 15 minutes, la Q3 commence avec seulement 10 minutes pour tenter de réaliser la pole position.

Et quelles 10 minutes ! Nous assistons à un festival de GT3, toutes plus rapides les unes que les autres, la tête passant de McLaren à Mercedes puis Lamborghini !

Avec les huit premiers concurrents en seulement 0,2 secondes, c’est la Lamborghini de Marco Mapelli (Attempto #66) qui signe le temps record de 1’32’319. Il sera accompagné en première ligne par la très impressionnante Mercedes #84 de Buhk/Perera.

La deuxième ligne sera complètement allemande avec les deux Mercedes #90 et #86, respectivement AKKA-ASP et HTP. Puis en troisième ligne, on retrouvera la McLaren #59 du Strakka Racing et la Lamborghini #63 du Grasser Racing.

Toutes les équipes vont se battre ce soir pour la course de qualification, à suivre à partir de 20h40 !

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page