Blancpain Sprint Series

Résumé de course / Misano

Mercedes et HTP remportent leur deuxième victoire à Misano devant Bentley

Une deuxième course sous le soleil pour les 29 concurrents à prendre le départ. Cinq concurrents n'ont pas pu prendre le départ dû à l'incident d'hier soir impliquant six voitures. À l'image de la première course, celle-ci fut du même ordre, serrée et tendue pour tout le monde. Après avoir pris le départ en pole position, c'est la Mercedes de Franck Perera et Maximilan Buhk qui l'emporte, au terme de 60 intenses minutes.

La Mercedes HTP #85, arrivée deuxième sur la première course, a écopé d’une pénalité de 40 secondes dû à un accrochage. Elle partira 11ème sur la grille de la course principale.

Vincent Abril sur la Bentley M-Sport #7 prend un très bon départ mais reste malgré tout derrière la Mercedes AKKA-ASP #90. Pas d’incidents à noter dans le premier tour, à part une petite touchette pour l’Audi WRT #5. Malheureusement des morceaux de carrosserie frottent sur le pneu avant gauche de la voiture et le pilote a de grosses difficultés à garder la voiture sur la piste. Elle rentre au stand avec le pneu détruit et abandonne.

Romain Monti a effectué la bonne opération sur l’Audi Saintéloc #26. Il se trouve en cinquième position soit la première représentante de la marque aux anneaux. Le top 5 est relativement espacé, ce qui n’est pas le cas des voitures derrière : l’Audi WRT #1, la Lamborghini #63, la BMW #98 et la Mercedes #86 sont collées les unes aux autres. Mais après sept minutes de course, la direction de course annonce déjà des drapeaux noirs et blancs soit des avertissements avant une pénalité.

À force de rester coller au pare-chocs de la voitures devant, la Mercedes #85 accroche malgré elle la Lamborghini #63. Ce qui profite aux deux BMW : la #98 prend la septième position, juste devant la Mercedes HTP #86 et la voiture sœur BMW, la #99 de Tom Blomqvist. Après dix minutes de course, le top 5 se tient en dix secondes.

Coup de théâtre pour l’Audi WRT #1 de Enzo Ide qui part en tête à queue mais peut repartir. La #85 reçoit au même moment une pénalité pour l’accrochage avec la #63. Malgré la disparition de la #1, la bataille fait toujours rage dans le top 10 où la #86 met la pression à la BMW #98. Les retardataires viennent s’interposer malgré eux : l’Audi WRT #17 est en plein milieu de la bataille entre la Mercedes et la BMW. Heureusement les drapeaux bleus sont agités. Pendant ce temps la #84 s’envole en tête de la course avec plus de cinq secondes d’avance sur la #90.

Les retardataires ont décidé de venir jouer des coudes là où ils n’ont pas leur place. La Ferrari Pro-Am #11 du Kessel Racing s’interpose entre les voitures du top 10 malgré les dizaines de drapeaux bleus des commissaires. La Mercedes HTP #86 passe finalement la BMW #98 et s’attaque à l’Audi #26. Les deux voitures plongent dans la voie des stands pour un concours de vitesse dont la #86 ressort victorieuse, non sans se rapprocher fortement de la #90 alors en quatrième position.

Alors que les derniers arrêts s’effectuent, la bataille a déjà repris entre la Bentley #7 et la Mercedes #86. Grâce à un superbe travail dans les stands, les voitures du HTP Motorsport ont encore, comme hier soir, gagné un temps considérable. Pour AKKA-ASP, la tâche fut plus compliquée et la #90 perd quelques places après les arrêts. Ce qui propulse directement la Bentley #7 et la Mercedes #86 en deuxième et troisième position, alors que la Mercedes AKKA-ASP #88 et l’Audi Saintéloc #26 suivent derrière. Malgré une BOP pas très avantageuse pour les bavaroises, on retrouve derrière la #26, les deux BMW de Markus Palttala et Philipp Eng.

À 20 minutes de la fin de la course principale, la #84 annonce 24 secondes d’avance sur la Bentley #7. Mais derrière la bataille est serrée et Steven Kane au volant de l’anglaise doit batailler dur pour contenir la Mercedes de Dominik Baumann. Jusqu’à la fin, nous aurons droit à un petit train de GT3, sans réelles occasions de dépasser pour personne. On peut saluer la belle défense de chaque voiture.

Maxi Buhk franchit la ligne d’arrivée avec plus de 20 secondes sur la Bentley #7 de Steven Kane et Vincent Abril. Troisième, la Mercedes #86 n’aura pas trouvé la faille sur l’anglaise. On retrouve encore une Mercedes, mais AKKA-ASP cette fois, en quatrième position. Elle est suivie par la première Audi, la #26 du Saintéloc Racing.

Le classement du top 10 :

Place Pilotes Équipe Voiture
1 M.Buhk – F.Perera HTP Motorsport Mercedes AMG
2 S.Kane – V.Abril M-Sport Bentley Continental
3 D.Baumann – J.Eriksson HTP Motorsport Mercedes AMG
4 D.Juncadella – F.Serralles AKKA-ASP Mercedes AMG
5 R.Monti – C.Haase Saintéloc Racing Audi R8 LMS
6 P.Eng – T.Blomqvist ROWE Racing BMW M6
7 M.Palttala – J.Krohn ROWE Racing BMW M6
8 R.Bell – A.Watson Strakka Racing McLaren 650S
9 M.Bortolotti – C.Engelhart Grasser Racing Lamborghini Huracan
10 J.Dennis – P.Schothorst Audi Team WRT Audi R8 LMS

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page