Engagé au volant d'une BMW M6 GT3 du ROWE Racing, aux côtés de Jesse Krohn, Markus Palttala a vécu un weekend mitigé à Misano pour la manche inaugurale des Blancpain GT Series Sprint Cup. Loin du compte sur le plan du rythme, le duo nordique et la bavaroise ont su se hisser au septième rang de la course dominicale. Mais qu'en a pensé le Finlandais?

Markus, tu as disputé le prmeier rendez-vous de la Sprint Cup le weekend dernier à Misano. Quel est ton bilan sur un plan personnel et en tant qu’équipe?
Tout d’abord, c’était sympa d’être de retour en Blancpain et d’effectuer mes débuts en Sprint Cup. Il s’agissait également d’un nouveau circuit pour moi, car je n’avait couru que sur l’ancienne version de ce tracé il y a de ça de nombreuses années. Cela dit, ce fut un peu un choc pour nous tous de constater que nous étions à ce point largués en termes de rythme. Donc le weekend n’a pas débuté sur le meilleur des sentiments, mais au final nous avons réalisé un job parfait en tant qu’équipe – ce qui implique les ingénieurs, mécaniciens et pilotes – et avons obtenu le meilleur résultat possible. Quand vous décrochez le maximum à votre portée, vous pouvez être satisfait.
 
Sans s’attarder sur la concurrence, as-tu senti des améliorations quant à ta BMW M6 GT3?
La voiture reste largement la même que l’an dernier car des changements majeurs nécessiteraient une nouvelle homologation, mais BMW Motorsport a apporté quelques améliorations durant l’hiver et la voiture offre un meilleur ressenti que la saison passée. La principale différence cette année concerne les nouveaux Pirelli, qui affectent un peu le comportement.
 
Si la BoP reste la même, penses-tu qu’il y a des circuits où vous pourrez espérer mieux qu’une sixième ou septième place sur base de votre propre rythme?
Pas vraiment sur base de notre niveau de performance. Certains autres tracés pourraient être un peu plus favorables pour nous que Misano, même si je ne vois pas lequel sur le calendrier Sprint. Nous devons nous rappeler que notre rythme réel était juste suffisant pour nous qualifier dans le Top 30 et nous n’avons intégré le Top 10 qu’au prix d’une course sans problème là où les autres en ont rencontré. Nous n’avons pas dépassé beaucoup de voitures en piste, donc même simplement répéter ce résultat ne sera pas aisé. Plus d’une seconde d’écart sur un circuit court dans un championnat aussi compétitif, c’est tout simplement beaucoup trop. Ce n’est pas de notre ressort, donc nous allons continuer à travailler dur et faire de notre mieux.
 
Qu’as-tu pensé des débuts en Blancpain de Jesse?
Je l’ai aidé à gérer sa carrière depuis plusieurs années et je suis très heureux de la manière dont il s’est assuré une place chez BMW Motorsport. Il a pas mal roulé aux quatre coins du monde ces derniers temps et ajouté pas mal d’expérience en plus de son solide talent. Jesse a été très bon le weekend dernier et en plus nous travaillons bien ensemble. Il a fait du très bon boulot dans les deux courses et j’ai hâte de courir davantage avec lui.
 
Quel sera ton objectif pour la prochaine manche?
Le premier objectif serait de se qualifier plus haut. C’est très compliqué de faire bien dans des courses courtes si vous vous élancez 28ème comme ce fut notre cas à Misano. Nous avons eu la chance d’éviter tous les incidents et de remonter ç chaque fois que quelque chose arrivait mais c’eut pu être aisément très différent. Idéalement, nous voulons nous battre pour le championnat mais chaque weekend, nous essayons de monter sur le podium, donc c’est toujours l’objectif.

Pensez à nous suivre sur Facebook et à vous abonner à notre newsletter ! Nous sommes également sur YouYube.

Article précédentVoici à quoi pourrait ressembler le Skoda Kodiaq Coupé
Article suivantOgier maître de l’apéritif corse